La foncière a lancé mardi 10 janvier une augmentation de capital de 348 M€, extensible à 400 M€, au prix de 78,79 € par action. Les actionnaires bénéficient d’un délai de priorité jusqu’au 12 janvier. Le succès du placement privé, clos aujourd’hui, a déjà permis l’activation de la clause d’extension.

Succès sur toute la ligne pour Foncière des Régions. L’augmentation de capital lancée le 10 janvier à l’ouverture de la Bourse est en passe de se conclure sur un appel au marché de 400 M€.

Augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel – L’opération, réalisée sans droit préférentiel, mais avec un délai de priorité accordé aux actionnaires jusqu’au 12 janvier inclus, était déjà couverte à hauteur de 56% du montant initial de l’augmentation de capital (348 M€) par les engagements de souscription d’une partie des actionnaires. ACM Vie, actionnaire à hauteur de 8,75%, s’était en effet engagé pour un montant maximal de 20 M€, Predica, actionnaire à hauteur de 6,69 % pour un montant maximal de 28,5 M€, et Delfin SARL, actionnaire à hauteur de 27,77 %, pour un montant maximal de 150 M€. Elle s’accompagnait d’un placement privé auprès d’investisseurs institutionnels, sur la part non souscrite par ces principaux actionnaires, qui a lui aussi rencontré un franc succès. Plusieurs fois sursouscrit, il a entraîné l’activation de la clause d’extension, portant le montant de l’augmentation de capital à 400 M€.

Refinancement des besoins généraux du groupe – Cette levée de fonds est présentée comme ayant pour objet le refinancement des besoins généraux du groupe, y compris les projets d’acquisition. Elle servira donc à financer la récente acquisition espagnole (270 M€ pour un portefeuille d’hôtels), ainsi que d’autres développements en bureaux. Pour mémoire, FDR avait émis son premier « green bond » en mai dernier pour financer ses acquisitions certifiées HQE. L’opération en cours ne modifie pas sensiblement le profil de la société. « Le nombre d’actions n’est augmenté que de 7,5%, la dilution de l’ANR Epra (82,4€ au 30 juin dernier) est infime (0,3%), et l’ANR triple net (70,7€) sera légèrement bonifié », écrit en effet le bureau d’analyse Invest Securities dans la note qu’il consacre à l’augmentation de capital. Le marché n’a toutefois pas réagi positivement à la nouvelle. Le titre FDR perdait 1,95% en clôture mardi 10 janvier au soir, et -0,62% supplémentaire le mercredi, pour s’établir à 80,54 €, soit 2,22% au-dessus du prix d’émission.

A propos de Foncière des Régions
Acteur de référence de l’immobilier tertiaire, Foncière des Régions a construit son développement et son patrimoine autour d’une valeur clé et caractéristique, celle du partenariat. Avec un patrimoine total de 18 Md€ (11 Md€ en part du groupe) situé sur les marchés porteurs que sont la France, l’Allemagne et l’Italie, Foncière des Régions est aujourd’hui le partenaire reconnu des entreprises et territoires, qu’elle accompagne dans leur stratégie immobilière avec un double objectif : valoriser le patrimoine urbain existant et concevoir l’immobilier de demain.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *