Viktor Vekselberg s’impose pour le contrôle de Züblin

zublinLe groupe Lamesa de l’investisseur russe Viktor Vekselberg déjà présent dans le capital de la foncière suisse Züblin depuis 2012, ainsi que dans sa filiale française Züblin immobilière France (à hauteur de 8,6 %) vient de renforcer significativement sa position dans la maison mère. Il a repris une “part substantielle” des actions détenues par Forum Group. L’opération engendre le départ d’Andrew Walker, représentant de Forum Group au conseil d’administration, précise le communiqué publié mardi.

A la lumière de ces changements, le président de l’organe de surveillance Pierre Rossier a décidé de ne pas briguer de nouveau mandat lors de l’assemblée générale convoquée ce jour. Le directeur général (CEO) Bruno Schefer annonce également sa démission à compter de fin juillet.

Lamesa détient 33,02% des actions Züblin et en est désormais le principal actionnaire. En conséquence, M. Vekselberg a demandé au conseil d’administration de convoquer une assemblée générale extraordinaire pour élire un nouveau conseil d’administration.

Selon Lamesa, l’orientation stratégique de Züblin n’est pas satisfaisante. Lamesa a augmenté sa participation dans l’intention de devenir un actionnaire plus actif et de réclamer les changements nécessaires pour un avenir commercial durable et prometteur de l’entreprise.

Ces dix dernières années, l’action Züblin a perdu 81% de sa valeur, a relevé Lamesa. Dans le même temps, le SPI a gagné plus de 100%. Lamesa entend combattre l’intention affichée par Züblin de vendre ses immeubles en Suisse pour se concentrer sur les marchés français et allemand. Lamesa propose l’élection de Iosif Bakaleynik à la présidence du conseil d’administration. Ce dernier est conseiller de Viktor Vekselberg. Il préside et il est également membre du conseil d’administration de plusieurs entreprises.

pierrepapier.fr