Léon Bressler gagne une deuxième fois avec Cœur défense

Tour-La-defenseLa première foncière européenne a publié mardi soir ses comptes annuels 2015, globalement en ligne avec les attentes. Le résultat net récurrent par action s’établit à 10,46 €, soit 0,4% de mieux que prévu, et une progression de +8,3% par rapport à 2014[1]. Les loyers ont crû au rythme de 3,2% sur l’année, le coût de la dette est au plus bas, à 2,2%. Des résultats appréciés : Unibail-Rodamco faisait partie des rares titres haussiers ce mercredi…

« 2015 a de nouveau été une excellente année pour Unibail-Rodamco. L’excellence des équipes a permis d’atteindre un résultat net récurrent par action de 10,46 €, en croissance sous-jacente de +8,3% », se félicite Christophe Cuvillier, le Président du Directoire de la 1re foncière européenne dans le communiqué d’annonce de ses comptes 2015.

Solide croissance organique – Les résultats sont effectivement au rendez-vous. Les loyers nets croissent de +3,2% sur l’exercice, dont +3,9% pour les revenus locatifs tirés des centres commerciaux, à périmètre constant. L’année a été marquée par une forte activité locative sur ce segment de marché : 1 367 baux ont été signés, générant un gain locatif de +18,2%, et le taux de rotation des enseignes, à 13,2%, a dépassé les objectifs du groupe. Le bureau d’analyse Invest Securities constate toutefois une baisse de la croissance organique, qui s’établissait à +5,3% au 1er semestre 2015 (contre donc +3,2% sur l’ensemble de l’année). Un fléchissement qui s’explique par une baisse des loyers nets, à périmètre constant, tiré de l’activité bureaux. Ils reculent de 4,2 M€ (-2,9%), « en raison principalement d’une baisse des indemnités reçues en France lors du départ de locataires », comme l’explique Unibail-Rodamco dans son communiqué. Invest Securities remarque aussi un « taux d’occupation en légère détérioration (97,5% à fin 2015, contre 97,7% à fin juin 2015) sur les centres commerciaux ».

Résultats opérationnels « créateur de valeurs » – Ces petits détails n’empêchent pas Unibail-Rodamco d’afficher des résultats opérationnels solides. La valeur de marché du portefeuille croît de + 9,2% par rapport à 2014 (+ 6% à périmètre constant), en raison notamment de l’impact des progressions des revenus locatifs et la compression des taux de l’activité centres commerciaux. L’ANR triple net augmente de ce fait de + 5,1% au 2e semestre, pour s’établir à 169,9 € par action (+ 12,4% sur un an). Le résultat net récurrent (RNR), à 10,46 €, représente quant à lui une hausse sous-jacente de + 8,3% par rapport au RNR par action de 2014 retraité de l’impact des cessions de 2014 et des cessions additionnelles effectuées en 2015. En publié, il s’inscrit « en diminution de seulement – 4,2% par rapport à 2014, malgré l’impact des importantes cessions réalisées en 2014 (- 1,15 €) et 2015 (- 0,11 €), ainsi qu’une très faible indexation », précise Unibail-Rodamco.

Abaissement du coût de la dette – La foncière s’est employée à tirer profit des conditions du marché pour 1,9 Md€ de dette à des taux plus bas, et avec des maturités plus longues. « Le coût moyen de sa dette atteint un nouveau plus bas historique à 2,2% (contre 2,6% en 2014), et la maturité moyenne de la dette a augmenté à 6,5 ans », précise le groupe. Unibail-Rodamco présente de ce fait des indicateurs solides : un ratio d’endettement à 35% (contre 37% en 2014), un ratio de couverture des intérêts en hausse (4,6 x, contre 4,2 x en 2014), et un niveau de liquidité disponible record, avec 5,45 Md€ de lignes de crédits bancaires non tirées au 31 décembre 2015. Une force de frappe qui lui permettra de financer les 7,4 Md€ de projets de développement en portefeuille…

Dividende de 9,70 € en 2015 et hausse en 2016 – Sous réserve d’approbation par l’assemblée générale du 21 avril 2016, le groupe versera un dividende de 9,70 € par action au titre de l’exercice 2015. Pour 2016 et les années suivantes, Unibail-Rodamco « prévoit de poursuivre la distribution d’un dividende en ligne avec la croissance de son résultat net récurrent par action ». Selon le groupe, la restructuration fin 2015 du portefeuille de couverture de la dette « devrait générer un impact positif supplémentaire, permettant d’atteindre une croissance de + 8 % à + 10 % ». En conséquence, la foncière franco-hollandaise prévoit pour 2016 un résultat net récurrent par action « compris entre 11 et 11,20 € ». Comme le souligne Invest Securities, « cette hausse de dividende traduit la confiance du management quant à la croissance à venir des résultats ». Le bureau d’analyse considère par ailleurs que la survalorisation de la « marque » Unibail est moins excessive que l’an dernier. Les investisseurs ont globalement apprécié la publication du groupe : mercredi 3 février, à l’ouverture, le titre faisait partie des rares valeurs positives dans un marché baissier. Il clôture sur un gain de 2,96 %, à 231,65 €, après avoir dépassé les 6 % de hausse en séance…

A propos d’Unibail-Rodamco(i)
Créé en 1968, Unibail-Rodamco est le premier groupe coté de l’immobilier commercial en Europe, présent dans 12 pays de l’Union européenne et doté d’un portefeuille d’actifs d’une valeur de 37,8 milliards d’euros au 31 décembre 2015. À la fois gestionnaire, investisseur et promoteur, le Groupe couvre toute la chaîne de valeur de l’immobilier. Grace à ses 1 995 employés, Unibail-Rodance applique ses savoir-faire à des segments de marchés spécifiques comme les grands centres commerciaux des villes majeures d’Europe, ou comme les grands bureaux ou centres de congrès-expositions dans la région parisienne. Le Groupe se distingue par sa volonté d’obtenir les meilleures certifications environnementales, architecturales et urbanistiques. Sa vision durable et à long-terme se concentre sur les développements ou redéveloppements de lieux de vie attractifs et accueillants pour y faire du shopping, y travailler et s’y relaxer. L’engagement d’Unibail-Rodamco en matière de développement durable, économique et social a été reconnu avec son inclusion dans les indices DJSI (World et Europe), FTSE4Good et STOXX Global ESG Leaders. Le Groupe est membre des indices CAC 40 à Paris, AEX 25 à Amsterdam et EuroSTOXX 50. Il bénéficie d’une notation A par Standard & Poor’s et Fitch Ratings.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Retraité de l’impact des cessions de 2014 et des cessions additionnelles effectuées en 2015