Un avantage fiscal pour gagner la guerre de cent ans

Un avantage fiscal pour gagner la guerre de cent ans

Avantage fiscal ? Si les armées de Charles VII ont reconquis le territoire, c’est en mobilisant des « francs-archers ». Des soldats en franchise d’impôt… Chaque dimanche matin, Guy Marty raconte une anecdote historique sur les ondes de Sud Radio, dans l’émission Osez investir animée par Philippe David et Thomas Binet. Podcast…

  

Aujourd’hui, nous allons parler d’une innovation extraordinaire, l’avantage fiscal.

Pendant la guerre de cent ans, après la mort de Jeanne d’Arc, les armées de Charles VII ont progressivement reconquis le territoire en chassant les Anglais. Mais comment Charles VII s’y est-il pris pour mobiliser une armée importante ? Eh bien, il a demandé à chaque village d’envoyer un archer, sachant que celui-ci toucherait sa solde sans impôt – la « taille » – de l’époque.

Et cela a marché ?

Il a pu constituer des compagnies importantes de « francs-archers », qui s’appelaient ainsi non pas parce qu’ils étaient Français… mais parce qu’ils avaient une franchise d’impôt ! Les armées qui avaient manqué à Jeanne d’Arc, elles ont enfin pu être levées.

Ainsi, nous avons bouté les Anglais hors de France

C’est le côté positif. Mais pour les francs archers… D’abord c’était pour aller à la guerre, et en plus nombre d’entre eux n’étaient pas des professionnels ! Résultat : tous les francs-archers ne sont pas rentrés chez eux.

Il faut toujours revenir aux sources. Charles VII a eu une idée géniale, et il a par la suite été beaucoup imité. Mais le principe n’a pas changé. Quand l’État vous donne un avantage fiscal, c’est vous qui prenez les risques de l’investissement.

L’histoire, pour le plaisir ou pour mieux comprendre le présent… Vous trouverez sur ce site de nombreuses anecdotes ou références historiques.

En voici quelques exemples :

Le saut à la perche, pour l’optimisation fiscale

Le conseil immobilier de Picasso

Gestion de patrimoine : qui est à l’origine ?