Tour Eiffel cesse de monter

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

La Société de la Tour Eiffel a annoncé le 2 mai avoir loué 20 % de la surface de bureaux de l’immeuble Topaz  qui lui a été livré en 2010 à Vélizy ; ce locataire, le premier, est une belle signature, en l’occurrence General Mills, sixième groupe agroalimentaire mondial.

Le même jour, la société a fait savoir qu’elle avait négocié le refinancement d’une douzaine d’immeubles d’une valeur de 85 millions d’euros loués à La Poste. Ce nouveau crédit de 45 millions d’une durée de sept ans a été négocié avec deux banques ; pour faciliter sa mise en place, la société a procédé à une renégociation globale des baux avec  La poste qui s’est traduite par une prolongation du terme de six  ans en moyenne, moyennant une mise à niveau (sans plus de précision) des loyers  aux valeurs locatives de marché.

Ces nouvelles n’ont pas recueilli un accueil très chaleureux : une semaine après, le titre s’échangeait autour de  66,29 €, soit un recul de 2,1 %. Soulignons toutefois qu’il enregistre une hausse de 14,3 % depuis le début de l’année et de 45 % depuis un an.  A ce niveau, il aurait fallu sans doute une annonce beaucoup plus forte pour  mener le titre un cran au-dessus.

Pierrepapier.fr /actualité/SIIC