Société de la Tour Eiffel : une politique de dividende régulier

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

La Société de la Tour Eiffel a enregistré en 2010 une diminution de ses loyers de 4,6 %, qui s’explique plus par les cessions d’immeubles intervenues dans l’année que par l’évolution négative des indices de référence. La valeur du patrimoine hors droits est estimée à 1,022 milliard contre 1,045 milliard fin 2009 du fait de ces arbitrages portant sur un  total de 51 millions. Le résultat net récurrent s’est replié de 34,9 millions d’euros à 31,5 millions. Mais le cash-flow courant est stable et l’actif net réévalué par action est passé de 70 € à 73 €, malgré la création de 3 % d’actions nouvelles dans le cadre du paiement de l’acompte sur dividende 2010 en actions.

Après cet acompte de 2 €, il sera proposé à l’assemblée générale du 18 mai prochain le versement d’un solde de 2,20 €, soit un dividende global de 4,20 € par action qui représente 70 % du cash-flow courant et marque une progression de 5 % par rapport au dividende 2009.

Pour 2011, la société prévoit de continuer à  pérenniser et sécuriser ses revenus locatifs existants, afin de maintenir sa politique de distribution aux actionnaires d’un revenu régulier en ligne avec l’évolution du cash-flow courant.

Ces résultats 2010, publiés le 3 mars au soir, ont été bien accueillis par le marché. Le 9 mars au matin, à 65,01 €, le titre enregistrait une progression de 2,78 % sur une semaine et de 17,20 % sur un an.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC