Silic intéresse la Caisse des dépôts et consignation

La Caisse des dépôts et consignations (CDC) a confirmé dimanche les informations parues dans la presse  relatives à des discussions avec l’assureur Groupama en vue de lui reprendre sa participation dans sa filiale immobilière cotée, Silic. Cette opération impliquerait sa propre filiale d’immobilier Icade, précise la CDC en indiquant qu’”aucun accord n’a toutefois été conclu à ce stade”.

Selon Le Figaro, la CDC négocie avec Groupama la reprise de sa filiale immobilière Silic et une injection de capitaux frais dans sa filiale de courtage Gan Eurocourtage afin de renforcer les ratios de solvabilité du groupe d’assurance, mis à mal par la crise financière.

Les éventuelles modalités d’un rachat de Silic n’ont pas été communiquées. Et il est encore trop tôt pour dire si Icade sera appelée à racheter la participation de Groupama. Un scénario alternatif est envisagé selon lequel Groupama pourrait recevoir des actions Icade en rémunération de sa participation. Groupama disposerait alors d’une participation plus liquide et plus facile à négocier sur le marché.

Groupama détient 44,03 % du capital de Silic et souhaiterait vendre cette participation à hauteur de 800 millions d’euros, soit 31,7 % de plus que le cours de 79,1 euros affiché en ce début de semaine par l’action Silic. Les prétentions de Groupama valoriseraient le prix de vente de l’action Silic à 104,2 euros. A ce prix, l’opération se ferait avec une décote de 10 % sur la dernière valeur d’actif net réévalué (ANR) de l’action Silic déclarée lors de la publication des résultats semestriels de cette foncière, leader française sur les parcs d’activité.

Pierre.papier >> actualité >> SIIC