SIIC Affine : résultats semestriels bien accueillis

Publiés le 29 août après Bourse et commentés devant la presse et les analystes financiers le 30 au matin par Maryse Aulagnon, PDG, et Alain Chaussard, vice -président et directeur général, les résultats du groupe Affine pour le premier semestre ont été plutôt bien accueillis, ainsi qu’en témoigne la progression de 3,55 % du titre dans la journée du 30. Si les résultats de la filiale AffiParis étaient déjà connus depuis le 28 juillet, ceux de la filiale belge Banimmo n’ont été publiés que le29 août, ce qui a contraint le groupe à ne publier ses résultats que ce jour.

Après deux résultats déficitaires en raison de la baisse des justes valeurs des immeubles, le retour à un résultat net positif, amorcé au second semestre 2010, s’est confirmé au premier semestre 2011, avec un bénéfice net de 26,5 millions (21,8 millions part du groupe) contre une perte de 15,9 millions au premier semestre 2009.  Le résultat présenté selon les normes EPRA, qui porte sur le résultat net courant de l’activité foncière stricto sensu, hors variations des justes valeurs, des plus ou moins-values de cession et les autres éléments non courants – le plus pertinent à notre avis-, était déjà positif de 4,9 millions au premier semestre 2010, mais il est passé à 7,5 millions au premier semestre 2011.

Les revenus locatifs sont en léger recul, de 36,1 millions à 35,7 millions, du fait des cessions d’immeubles, mais les loyers nets enregistrent une hausse de 7,9 %, bénéficiant en particulier d’une réduction des charges locatives. Les cessions du premier trimestre ont porté sur 30 millions d’euros, les deux tiers ayant été réalisés par Banimmo.

L’actif net réévalué (ANR)  EPRA hors droits augmente de 3,7 % et s’établit à 29,83 € par action (hors autocontrôle et après dilution des obligations remboursables en actions). Droits inclus, il s’établit à  34,92 € par action. 

Pour l’activité de foncière stricto sensu, le ratio de dette sur valeur des actifs immobiliers est en recul à 57,2 % contre 58,5 % un an plus tôt.

Après avoir distribué un montant exceptionnellement élevé de 20,6 millions d’euros au titre de l’exercice 2010, Affine ne distribuera pas d’acomptes sur dividende 2011 cet automne.  Les dirigeants du groupe affirment vouloir continuer à privilégier le renforcement de sa rentabilité et la simplification de ses structures ; un rapprochement Affine – AffiParis est à l’étude. Ainsi que les dirigeants le soulignent, le cours du titre, toujours nettement au-dessous de son ANR hors droits, garde un fort potentiel de croissance.

Ce point de vue semble être partagé sur le marché, où l’on a vu mardi le titre progresser à  17,21 €. Celui d’AffiParis était, lui, en recul de plus de 2 % à 8,95 €, mais il faut dire qu’il a déjà avancé de plus de 15,4 % depuis le début de 2011 et de 37,6 % en un an.

Pierrepapier.fr >> actualités >> SIIC