Selectirente accroît ses loyers de 8,1 % au troisième trimestre et se développe en Europe

immo-1645La foncière cotée du groupe Sofidy spécialisée dans la détention de murs de magasin touche les dividendes de ses actions de relocations de commerces vacants. Son taux d’occupation est remonté à 96 %. Le dividende va augmenter.

Au troisième trimestre 2012, Selectirente a vu ses loyers progresser de 6,6 %, à 2,92  millions d’euros. Le rythme de croissance qui est de 8,1 % pour l’ensemble des neuf premiers mois de l’année 2012 connaît dont un infléchissement, tout en restant à un niveau de progression bien supérieur à celui obtenu par l’application mécanique de l’indexation des loyers. Compte tenu des autres revenus, principalement des commissions de déspécialisation des commerces, le chiffre d’affaires de Selectirente, à 8,74 millions d’euros, ressort en hausse de 6 % depuis le début de l’année. La petite foncière gérée par Sofidy, actionnaire à hauteur de 21,56 %, spécialisée dans la détention d’un patrimoine de commerces de proximité en centre-ville parvient donc petit à petit à son objectif de récupérer sur le long terme l’essentiel de la valeur des fonds de commerce des boutiques qu’elle loue et dont les loyers sont en retard sur le marché. Ce qu’elle obtient au rythme lent du changement de titulaire du bail.  Ainsi, depuis le début de l’exercice, les actions menées en matière de gestion locative (relocations, renouvellements et cessions avec déspécialisations de baux) ont concerné vingt-quatre locaux commerciaux (contre 23 pour les neuf premiers mois de 2011). Elles ont permis de porter les loyers annuels des commerces concernés de 605 000 euros à 633 000 euros, soit une progression moyenne de 4,6 % (hors indexation), et d’encaisser des droits d’entrée et indemnités de déspécialisation pour un total de 88 000 euros.. Le loyer moyen qui atteignait 196 euros en 2011 pour les boutiques de Selectirente en centre-ville laisse subsister selon ses dirigeants un important potentiel d’appréciation. Pour manifester leur confiance sur la bonne santé de la société dont le cours de Bourse reste à la traîne du secteur (-1,2 % depuis 31 décembre dernier), la société annonce qu’elle va augmenter son dividende, alors que le dividende de 2,1 euros versé au titre de 2010 ne pesait que 42 % du cash flow de la  foncière.

Forte d’un ratio d’endettement qui ne dépasse pas 45 % de la valeur de son patrimoine Selectirente qui bénéficie d’un coût de sa dette maitrisé (3,45%)  a engagé un programme d’investissement de 3,6 millions d’euros. Au cours du 3ème trimestre, SELECTIRENTE a acquis deux commerces de centre-ville situés Statiestraat à Mol (dans la province d’Anvers en Belgique) et loués aux enseignes Belgacom et Casa, pour un prix de revient global de 1,3 million d’euros. Fin octobre 2012, les engagements d’achats portent sur un commerce situé boulevard Diderot à Paris (12ème), une boutique sur la place Grote Markt à Lier (province d’Anvers en Belgique) et un commerce de centre-ville à Dreux (28) pour un prix de revient global de 2,3 millions d’euros.

A propos de Selectirente
SELECTIRENTE est une société d’investissement immobilier cotée (SIIC) spécialisée dans les murs de commerce (notamment boutiques de pieds d’immeubles en centre-ville et moyennes surfaces de périphérie). Le patrimoine immobilier comprend plus de 300 actifs.
L’actionnariat de SELECTIRENTE comprend des assureurs parmi lesquels figurent AVIP (13,28% du capital) La Henin Vie Pierre (8,15%). Le premier actionnaire est Sofidy (21 ,56 %), une société de gestion immobilière gérant de nombreuses SCPI dirigée par Jean-Marc Peter qui est également président du directoire de SELECTIRENTE. Sa capitalisation boursière atteignait 64, millions d’euros le 8 novembre 2012 au cours de 43,51 euros.
Sur la base des expertises au 31 décembre 2011 ou, à défaut, des prix d’acquisition hors droits et hors frais, le patrimoine immobilier de SELECTIRENTE s’élève à 158,7 millions d’euros. Il est principalement constitué de commerces de centre-ville à Paris et en région Parisienne, et se décompose de la manière suivante. L’actif net réévalué par action qui découle des expertises ressort à 65,63 euros droits inclus contre 59,12 euros au 31 décembre 2010, soit une hausse de +11 %.

Pierrepapier.fr