Ce sont environ 840 000 transactions dans l’ancien qui devraient être enregistrées sur un an glissant depuis juillet 2015, estime l’organisation des professionnels de l’immobilier. Les prix se sont stabilisés. Cette reprise vaut aussi sur le marché du neuf. Le volume des ventes a bondi de 15,2% au 1er semestre. Coté marché locatif, en revanche, c’est morne plaine…

La reprise se confirme… Pour la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM), les transactions dans les logements anciens continuent à progresser, validant la tendance observée depuis le début de l’année. L’organisation syndicale estime que leur nombre sur 12 mois glissants pourrait atteindre 840 000 ventes à fin juin, soit +17,3% de mieux qu’en juin 2015 (124 000 transactions supplémentaires), se rapprochant ainsi du record établi en mai 2006 (837 000 ventes).

Un contexte de prix stabilisés – Autre bonne nouvelle : malgré la forte hausse du volume de ventes, les prix demeurent en baisse sur un an. Le recul atteint 1,1% sur la France entière, mais pas en Ile-de-France (+0,3%, contre -1,5% en région). Ils sont toutefois en augmentation sur le dernier trimestre : +1,7% sur la France entière, +1,8% en région et +0,9% en Ile-de-France. Sur un an, la baisse constatée, conjuguée à la chute des taux d’emprunt (-0,2 points), a renforcé la capacité d’achat des ménages de +3,4%, soit un gain moyen de 2,7 m² au niveau national. Coté logements neufs, la tendance est identique en matière de transactions. « Les promoteurs enregistrent un redressement du volume des ventes (+15,2 % au 1er trimestre 2016 par rapport au 1er trimestre 2015) qui s’accompagne d’une diminution des stocks, dans un contexte de quasi-stabilité des prix. Les mises en vente progressent significativement (+18,8 % sur la même période) », détaille la FNAIM.

Marché locatif en berne – En revanche, coté marché locatif, c’est le calme plat. C’est la stabilité des loyers qui prévaut. Après une très légère baisse à fin 2015, l’indice FNAIM qui en mesure l’évolution constate une hausse « infinitésimale » de 0,06% en glissement annuel au 1er trimestre 2016. Le prix moyen du m2 en France entière s’établit à 12,7 € (+0,5% sur un an), à 21,3€ en Ile-de-France (+0,9%), et à 11€ en province (+0,4%). Sur la même période, les loyers de relocation n’ont cru que de 0,5%. Ce n’est pas la prochaine extension des mesures d’encadrement des loyers, en vigueur à Paris depuis le 1er août 2015, à l’ensemble de l’aire urbaine de la capitale, qui risque d’inverser cette tendance…

transactions-fnaim

A propos de la FNAIM(i)
La Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) est l’organisation syndicale des professionnels de l’immobilier en France. Ses adhérents exercent tous les métiers de la transaction, de la gestion, de la location, de l’expertise, du diagnostic, etc. Créée en 1946, elle est présente sur l’ensemble du territoire par son maillage de Chambres départementales et régionales. La FNAIM accompagne au quotidien ses adhérents dans l’exercice de leurs activités. Elle leur dispense les formations, initiales et continues, qui différencient les professionnels FNAIM par leurs compétences et la qualité de services offerts aux particuliers. Elle veille au respect, par chacun de ses membres, de son Code d’Ethique et de Déontologie, garant de la protection des droits du consommateur. Par sa représentativité, sa connaissance des marchés immobiliers, ses compétences juridiques et techniques, la FNAIM est un interlocuteur reconnu par les Pouvoirs Publics pour l’élaboration des politiques et des législations relatives au logement. Les statistiques qu’elle établit à partir des données recueillies auprès de ses adhérents et qu’elle diffuse gratuitement permettent de suivre au plus près l’évolution des marchés du logement en France. À la fois référence et partenaire, la Fédération veut faire partager une vision positive, équilibrée et sociale de l’immobilier. La FNAIM fait partie du Conseil National de la Transaction et de la gestion immobilières (CNTGI).
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société


0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *