opcvmL’encours des OPCVM immobiliers analysés par l’IEIF a atteint un point haut en juillet, à 10,3 Md€, retrouvant ainsi peu ou prou ses niveaux de novembre 2015. C’est l’effet marché qui explique l’essentiel de cette hausse. Les souscriptions sont également en territoire positif (+72 M€ en juillet), mais essentiellement en raison de la collecte massive des ETF.

Les 45 OPCVM immobiliers recensés par l’IEIF ont de nouveau franchi à la hausse la barre des 10 Md€ d’encours. Avec une progression de +6,4% par rapport au niveau de juin (9,7 Md€), leur capitalisation s’établissait à 10,3 Md€ au 31 juillet dernier

Effet marché, pour l’essentiel – Une performance qui s’explique, pour l’essentiel, par l’effet marché. L’indice de référence du marché immobilier coté, l’IEIF Foncière, s’est apprécié de 5,3% sur le mois de juillet, contre 3,9% pour le CAC 40. Le climat boursier favorable et une appétence toujours soutenue des investisseurs pour le secteur immobilier ont également favorisé la reprise des souscriptions. Alors que le solde net mensuel était négatif au cours des mois précédents (-57 M€, en juin, et -198,9 M€ sur l’ensemble du 1er semestre 2016), juillet s’achève sur une collecte nette positive de 72 M€. Mais c’est encore une fois le comportement des investisseurs en ETF qui explique très majoritairement ces variations.

ETF, toujours leaders – L’engouement massif pour ces produits indiciels masque en effet le repli des OPCVM traditionnels, dont les souscriptions nettes reculent de 16,9 M€ en juillet, les ETF recueillant pour leur part 89,1 M€ d’encours supplémentaires. Deux produits iShares trustent à eux seuls 96,7% de la collecte totale (69,8 M€ de souscriptions). Depuis le début de l’année, le solde global des souscriptions en ETF est ainsi au vert (+99,9 M€), tandis que le solde global reste dans le rouge (-126,7 M€), en raison du repli des OPCVM traditionnels en termes de souscriptions. A fin juillet, ces derniers représentaient 36,5% (3,77 Md€) de l’encours global des OPCVM immobiliers, contre 65,5% (6,56 Md€) pour leurs homologues indiciels.

Meilleurs collecteurs traditionnels – Deux fonds « classiques » sortent néanmoins du lot en juillet. En 3e et 4e position (derrière les deux ETF d’iShares) figurent respectivement AXA Aedificandi (26,7 M€ de souscriptions nettes) et Martin Maurel Pierre Capitalisation (+23,5 M€). La plus forte décollecte est enregistrée par Covéa Multi immobilier (-29,3 M€), un fonds de fonds géré par Covéa Finance.

souscription-opcvmi

A propos de l’IEIF
L’IEIF, centre de recherche indépendant, est le lieu privilégié d’échanges et de réflexions pour les professionnels de l’immobilier et de l’investissement. Sa mission est de fournir de l’information, des analyses et des prévisions, et d’être un incubateur d’idées pour la profession.
www.ieif.fr

2 réponses
  1. LOZES
    LOZES dit :

    Bonjour,

    Sur le site de iShares / Blackrock, je ne trouve aucune trace des ETF immobiliers ( real estate en anglais) dont parle votre article.
    Avez vous les réféerences ?

    Merci

    R LOZES 05.61.75.95.37

    Répondre
    • Frédéric Tixier
      Frédéric Tixier dit :

      Bonjour,
      Voici les codes ISIN des ETF iShares, que vous pourrez trouver sur n’importe quel portail boursier
      ISHARES ASIA PROPERTY YIELD UCITS ETF / IE00B1FZS244 / Barclays Global Investors
      ISHARES DEVELOPED MARKETS PROPERTY YIELD UCITS ETF / IE00B1FZS350 /Barclays Global Investors
      ISHARES EUROPEAN PROPERTY YIELD UCITS ETF / IE00B0M63284 /Barclays Global Investors
      ISHARES US PROPERTY YIELD UCITS ETF / IE00B1FZSF77 /Barclays Global Investors

      Cordialement

      Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *