gecinaLa foncière vient d’annoncer avoir placé avec succès, vendredi 23 septembre, une émission obligataire record (500 M€). Le coupon (1%) est le plus faible « historiquement atteint » par Gecina, et la maturité (12,3 ans, échéance janvier 2029) « la plus élevée jamais réalisée ». Une émission qui servira principalement à refinancer trois souches obligataires existantes.

Les opérations de refinancement vont bon train… A l’instar de Klépierre, la semaine dernière, Gecina vient à son tour d’annoncer le succès d’un nouveau placement obligataire. L’opération constitue un nouveau record pour la foncière, en termes de maturité et de taux servis.

Maturité et coupon record – L’emprunt, d’un montant de 500 M€, affiche une maturité de 12,3 ans (échéance janvier 2029), et un coupon de 1%. Selon le communiqué de Gecina, il s’agit de « la maturité la plus élevée jamais réalisée par le groupe » et du « coupon associé le plus faible atteint historiquement ». Le placement a en outre rencontré un franc succès, ayant été sursouscrit plus de deux fois « par une base d’investisseurs paneuropéens de premier plan ». Le taux obtenu, compte tenu de la notation de Gecina (BBB+ chez S&P), est effectivement exceptionnel. Rappelons toutefois que d’autres émetteurs cotés sur le SBF 120 comme Gecina ont obtenu dernièrement, sur des maturités certes plus courtes, des taux d’intérêt encore plus faibles (comme Sanofi, en début de mois, pour une émission de 1,15 Md€ à échéance 2027 assortie d’un coupon de 0,5%).

Objectif refinancement – Gecina, dont la situation financière est particulièrement saine (taux d’endettement inférieur à 30%) et l’activité en bonne forme (hausse de +17,2 % du résultat récurrent net à 198 M€ au 1er semestre 2016) et les perspectives encourageantes (pipeline de projets de 3,6 Md€, dont 1,1 Md€ de projets déjà engagés qui généreront près de 75 M€ de loyers annuels additionnels d’ici 2018), en dépit de l’échec de la prise de contrôle de Foncière de Paris, profite donc des conditions de marché pour refinancer à bon compte sa dette existante. La foncière ouvre en effet une offre de rachat jusqu’au 3 octobre prochain sur trois souches obligataires existantes : une obligation de 650 M€ d’échéance janvier 2019, offrant un coupon de 4,75 % ; une obligation de 500 M€ arrivant à échéance en juillet 2021, offrant un coupon de 1,75 % ; et une obligation de 300 M€ arrivant à échéance en mai 2023, offrant un coupon de 2,875 %. Le coût de la dette du groupe s’établissait à 2% à la fin du 1er semestre, sa maturité à 5,2 ans. Ces ratios devraient donc s’améliorer, sous réserve du remboursement des financements de court terme mis en place lors de la cession du pôle santé.

A propos de Gecina(i)
Gecina détient, gère et développe un patrimoine immobilier de 11,7 milliards d’euros au 1er juillet 2016 situé à 97% en Ile-de-France. La foncière oriente son activité autour du premier patrimoine de bureaux de France et d’un pôle de diversification composé d’actifs résidentiels et de résidences étudiants. Ces données excluent le patrimoine de santé dont la cession pour 1,35 milliard d’euros est intervenue le 1er juillet 2016. Gecina a inscrit l’innovation durable au cœur de sa stratégie pour créer de la valeur, anticiper les attentes de ses clients et investir en respectant l’environnement grâce à l’implication et l’expertise de ses collaborateurs.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

 


0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *