Pierrepapier.fr publie le tableau des SCPI référencées dans les contrats d’assurance-vie

assurance-vieExclusivité

Un contrat d’assurance-vie qui a rapporté plus de 4 % en 2012, c’est possible grâce à la pierre-papier. Encore faut-il le trouver…

Le site pierrepapier.fr met en ligne le tableau le plus exhaustif jamais publié sur le référencement des SCPI dans les contrats d’assurances-vie. Il se distingue des sélections des « meilleurs contrats » disponibles chez les sites commerçants… qui les distribuent.

Quelles SCPI ? De quelle société de gestion ? Dans quel contrat d’assurance-vie ? créée par quelle compagnie d’assurance ? La réponse en un clic est disponible grâce à ce tableau interactif qui permet également de classer tous les contrats adossés à la pierre-papier par leur performance de l’année 2012.

Au total pierrepapier.fr permet de retrouver 34 SCPI sur les 85 SCPI investies et 1 SCPI de plus-value investie en habitation sur les deux de cette catégorie en immobilier d’entreprise existantes. On les retrouve dans les contrats de 17 compagnies d’assurances commercialisés  par 20 distributeurs, sans compter les conseillers en gestion de patrimoine.

C’est bien beau de vouloir loger une SCPI que l’on a sélectionné auparavant dans un contrat d’assurance-vie. Encore faut-il trouver la compagnie d’assurance, le contrat et son distributeur. Votre tâche sera grandement facilitée par les ressources de ce tableau des SCPI dans l’assurance-vie. Cet instrument vous permettra de juger par vous-même le coût de frottement de ce type de gestion. L’exonération fiscale a un coût. La comparaison des rendements des contrats et du taux de rémunération des parts des associés déjà disponible pour l’ensemble des SCPI permet de constater facilement que l’assureur n’est pas trop gourmand dans ses frais de gestion.

Toutes les données ont été puisées et vérifiées directement auprès des sociétés de gestion de SCPI et des compagnies d’assurance-vie.

Christophe Tricaud
Rédacteur en chef pierrepapier.fr
Avec Marie-Eloïse Gravier pour la collecte des données
et Didier Escudier pour le traitement graphique et les classements.