Perial lance son nouveau plan stratégique à trois ans

enghienLa société de gestion veut jouer de la transversalité de ses équipes pour accroître son offre et diversifier ses clients. Elle mise sur les institutionnels et veut leur proposer des fonds thématiques.

Cap 2015 : c’est sous ce nom que la société de gestion Perial a rassemblé les objectifs stratégiques qu’elle entend mettre en œuvre cette année et les deux suivantes. Après avoir changé de dimension lors de son dernier plan triennal, notamment avec la forte collecte enregistrée par sa SCPI PFO2 créée en 2009 et la création de son premier OPCI institutionnel, Majestal 1, Perial se met en position pour s’adapter à la nouvelle donne sociétale et environnementale de l’immobilier pour les années à venir en se reposant sur ses trois métiers : la gestion de fonds (Perial Asset Management), la gestion immobilière (Perial Property Management) et la promotion immobilière (Perial Développement).

Le président de Perial, Eric Cosserat veut confirmer les diversifications entreprises et faire jouer à plein les synergies de son groupe pour répondre à une demande du marché immobilier qui se segmente au rythme des âges de la vie et des nouveaux besoins de la société. Il entend jouer de la transversalité de ses métiers en créant les pôles « Techniques et Développement durable » qui devront promouvoir la diffusion des bonnes pratiques entre les équipes des trois activités développées au sein de Perial. De même Perial Asset Management et Perial Placements vont-elles fusionner pour que les équipes de gestion de fonds et celles en charge des patrimoines soient plus complémentaires. La nouvelle organisation doit favoriser l’exploration de nouvelles classes d’actifs immobiliers, notamment dans le commerce et les résidences services.

Ces actions s’inscrivent dans une conjoncture que Perial ne voit pas s’améliorer rapidement. « Les propriétaires doivent se réapproprier la connaissance de leurs immeubles, Exit la financiarisation à outrance » analyse Jean-Christophe Antoine, directeur de l’immobilier du groupe qui insiste sur les attentes qu’il a mis dans la création d’un pôle technique global. La stratégie des fonds gérés par Perial qui consiste à aller chercher du rendement en maîtrisant le risque requiert la maîtrise associée des compétences. Ce sont elles qui autorisent Périal à acquérir des immeubles offrant des rendements immobiliers supérieurs en moyenne à 8 % en ce début d’année 2013 et qui lui permettent de prévoir dès maintenant une stabilité des revenus de ses 3 SCPI en 2013. Une année pendant laquelle il prévoit d’investir entre 200 et 240 millions d’euros.

Quant à la diversification vers la clientèle institutionnelle et la mise en place d’une ligne de produits commerce, c’est à Jean-Luc Guillermou qu’elle revient. Cet ancien directeur des investissements non cotés de CNP Assurances entend faire bénéficier à Perial de sa parfaite connaissance des acteurs institutionnels pour leur proposer des fonds thématiques dont la gestion sera assurée par des équipes ayant déjà fait leurs preuves à la tête d’un patrimoine géré avant de s’associer à Perial.

Pierrepapier.fr