Novapierre Allemagne suspend une nouvelle fois temporairement sa commercialisation

C’est la rançon du succès… Novapierre Allemagne, première SCPI à s’être totalement dédiée à un pays de la zone euro, annonce une nouvelle suspension temporaire de sa commercialisation « afin de finaliser les acquisitions et en vue de maintenir l’équilibre entre collecte et investissement ». La période de suspension court entre le 1er novembre et le 31 décembre.

Novapierre Allemagne joue, une nouvelle fois, les sages grenouilles… Face à un afflux massif de souscriptions (57,5 M€ de souscriptions brutes sur le 1er semestre), et en dépit d’un programme d’investissement très actif (38 M€ au cours du 3e trimestre, et 39 M€ d’actifs en cours d’acquisition), la SCPI préfère fermer les portes plutôt que de risquer l’engorgement.

Troisième suspension depuis la création – Ce n’est pas la première fois que Paref Gestion, la société de gestion de Novapierre Allemagne, décide d’une telle mesure. Déjà, en février 2014, elle avait dû clôturer par anticipation sa première augmentation de capital, les 10 M€ de son capital social statutaire de l’époque ayant été souscrits plus rapidement que prévu. Puis, en avril 2016, elle s’était fermée aux nouvelles souscriptions, pour les mêmes raisons qu’aujourd’hui. Au 30 septembre dernier, la SCPI dépassait les 240 M€ de capitalisation, soit 2,4 fois plus que lors de la précédente suspension…

Surchauffe immobilière – Comme la plupart des opérateurs immobiliers, Paref Gestion est confrontée au problème de la surchauffe des marchés immobiliers physiques. L’afflux massif de capitaux qui se déversent sur cette classe d’actifs, au niveau mondial, rend les acquisitions de qualité plus délicates à mener. L’Allemagne, qui est devenue le premier pays de diversification géographique des SCPI françaises, n’échappe pas à la règle. Selon les dernières statistiques publiées par BNP Paribas Real Estate, le marché des bureaux en Allemagne a franchi un nouveau record au 3e trimestre 2017, avec plus de 39 Md€ d’investissements (+20% par rapport à la même période en 2016). C’est donc pour ajuster son « pipe » d’acquisitions potentielles au niveau des souscriptions que la SCPI suspend temporairement sa commercialisation.

12 € de dividende par part en 2017 – Selon Ali Asefoglu, Directeur Développement des Nouvelles Opérations et Stratégie chez Paref, la maison mère de Paref Gestion passée sous pavillon chinois, le groupe ambitionne d’ouvrir prochainement des bureaux en Europe, notamment en Allemagne. Une bonne nouvelle pour Novapierre Allemagne qui pourra ainsi disposer de nouveaux « sourcing » pour ses investissements. En attendant, la SCPI annonce un dividende prévisionnel sur 2017 « proche de 12 € » par part, soit un niveau quasi équivalent à celui de 2016.

A propos de Paref(i)
Le groupe Paref se développe sur deux secteurs d’activités complémentaires. L’investissement : la SIIC Paref investit principalement dans l’immobilier d’entreprise en région parisienne. Au 30 juin 2017, le groupe Paref détient un patrimoine immobilier de 168 M€. Et la gestion pour compte de tiers : Paref Gestion, filiale de PAREF agréée par l’AMF, gère 6 SCPI et 3 OPPCI. Au 30 juin 2017, ses actifs sous gestion s’élevaient à 1 536 M€.
(i) Information extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *