C’est le constat posé, chiffres à l’appui, par les gérants d’Immobilier 21 dans leur dernière lettre mensuelle. « La moyenne des rendements en dividende des foncières cotées du SBF 120 est de 5,3%, à comparer au rendement moyen de 2,6% pour l’ensemble des valeurs de l’indice », écrivent-ils. Mieux encore, leurs perspectives de croissance seraient également plus élevées…

Cinq des six foncières cotées sur le SBF 120 figurent dans le top 15 des valeurs offrant les rendements 2017 les plus élevés. Un constat qui « illustre l’attractivité de cette classe d’actifs pour les investisseurs », soulignent Laurent Gauville et Daniel Tondu, les gérants d’Immobilier 21.

Rendement moyen de 5,3% – Les gestionnaires détaillent dans leur dernière lettre mensuelle les rendements des valeurs du SBF 120, classées par ordre de dividendes décroissants. Mercialys, la filiale de Casino spécialisée dans les galeries marchandes, y figure en deuxième position, avec un rendement de 6,3%, derrière la 1ère du classement, la société SES (premier opérateur mondial de satellites), au rendement de 7,5%. Viennent ensuite, en 5e position, Klepierre, spécialiste des centres commerciaux, avec 5,8% (derrière Casino et Natixis), et respectivement en 7e et 8e places, Icade (foncière promoteur contrôlée par la Caisse des Dépôts), avec 5,6%, et Unibail-Rodamco (la plus grosse capitalisation du marché), avec 5,2%. En 11e position, derrière Total et Neopost, figure enfin Foncière des Régions, avec 5% de rendement en 2017. 

Attractif, solide et en croissance – Cette surreprésentation du secteur foncier est « d’autant plus remarquable que la plupart des autres sociétés du Top 15 se posent des questions sur la solidité de leur modèle économique, et donc sur leur capacité à distribuer », ajoutent les gérants d’Immobilier 21. Les foncières, à l’inverse, présentent des résultats robustes, confortés par un niveau d’endettement modéré – ne mettant pas en risque le dividende par action -, des loyers en ligne – ou en rattrapage – avec les loyers du marché, et des perspectives favorables en termes de taux d’occupation. Pour Immobilier 21, la situation peut même encore se bonifier. « L’amélioration des perspectives macroéconomiques et la hausse des indices d’indexation », écrivent-ils, « permettent même d’envisager une croissance des résultats et donc des dividendes distribués ». Dont acte…


A propos de Gestion 21(i)
Gestion 21 est une société de gestion entrepreneuriale agréée par l’AMF en juillet 2007 au capital social de 500 000 €. Elle bénéficie à la fois du dynamisme inhérent à sa jeunesse et de l’expérience de ses deux gérants fondateurs : Daniel Tondu et Laurent Gauville, qui cumulent plus de 25 ans d’expérience professionnelle sur les marchés financiers. Gestion 21 a créé deux FCP : Actions 21 et Immobilier 21. Actions 21 est investi en actions principalement françaises de toutes capitalisations. Immobilier 21 est investi en actions de la zone euro sur le secteur des sociétés foncières et immobilières cotées.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *