namiCet OPCI, géré par Nami-AEW Europe, a délivré l’an dernier l’une des meilleures performances de sa catégorie. Il vient de décider d’élargir la liste des actifs éligibles à sa poche immobilière, afin « de profiter d’opportunités d’investissement en France et à l’étranger ». Concrètement, l’OPCI s’autorise à investir jusqu’à 10% de son actif dans des organismes de placement collectif immobilier, de droit français ou étranger.

Fructifrance Immobilier va sans doute continuer à réduire la part de son portefeuille investi en immeubles détenus en direct. Cette part était déjà tombée de 63% à 51% entre fin juin et fin décembre 2015. Avec la modification de sa stratégie d’investissement, qui sera effective au 15 mars 2016, l’OPCI se donne la possibilité de diversifier sa poche immobilière physique sur d’autres types d’actifs collectifs.

Modification de la stratégie d’investissement – L’article 3.3.2 de son prospectus est en effet complété par deux nouveaux paragraphes. La poche immobilière pourra désormais être également composée « de parts ou actions d’organismes de placement collectif immobilier et de parts, actions ou droits détenus dans des organismes de droit étranger ayant un objet équivalent, quelle que soit leur forme », et ce « dans la limite de 10% de l’actif » de l’OPCI. Ce texte s’ajoute à un paragraphe plus restrictif, qui précisait que la poche immobilière pouvait être composée « à 9% maximum d’actions de sociétés à prépondérance immobilière cotées sur un marché réglementé français ou européen ». Par ailleurs, Fructifrance Immobilier se réserve dorénavant la possibilité d’acquérir des parts ou actions d’organismes « gérés par une société du groupe AEW Europe ou une société liée ».

Diversification en marche – Cet élargissement du spectre d’investissement, déjà amorcé en 2015 avec le déploiement progressif de la poche des foncières cotées et de l’acquisition de parts de SCPI, est sans doute destiné à permettre à l’OPCI de faire face plus facilement à l’augmentation du rythme des souscriptions, en acquérant des portefeuilles immobiliers déjà constitués. Selon les données publiées par l’IEIF cette semaine, Fructifrance Immobilier n’a toutefois collecté que 8,6 M€ au cours de l’exercice 2015, un chiffre qui reste néanmoins important au regard de sa capitalisation (40 M€ au 31 décembre dernier). L’an dernier, l’OPCI a affiché l’une des meilleures performances de sa catégorie, avec 7,42% sur un an pour la part P, et 7,69% pour la part I (dividendes réinvestis).

A propos de NAMI – AEW Europe
NAMI – AEW Europe, société de gestion de portefeuille, gère sept SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier), un OPCI grand public (Organisme de Placement Collectif Immobilier) et un GF (Groupement Forestier). Elle dispose d’une expertise spécifique dans la création et la gestion de fonds réglementés principalement destinés aux particuliers. NAMI – AEW Europe est une filiale d’AEW Europe, un des leaders européens en investissement et gestion d’actifs immobiliers pour compte de tiers.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *