Les bénéfices de Foncière des Murs en hausse de 9,4 % au premier semestre

banniereLes clignotants sont au vert pour cette SIIC qui bénéficie de ses récentes acquisitions comme de la baisse de ses frais financiers.

La filiale de la Foncière des Régions, Foncière des Murs a publié lundi un résultat net récurent en forte hausse, à 63,4 millions d’euros. Par action, la croissance est ramenée à 4,6 %, à 0,90 euros. Les causes de l’amélioration de la rentabilité de la foncière se retrouvent à l’actif, avec les acquisitions suivantes : au cours du 1er semestre 2015, Foncière des Murs a poursuivi ses investissements en hôtellerie (339 M€ d’acquisitions et de développements engagés, soit 282 M€ en part du Groupe) et notamment en Allemagne où elle a acquis 164 M€ d’actifs. Alors que la gestion du passif a autorisé une sensible baisse des frais financiers : au 30 juin 2015, le ratio d’endettement rapporté à la valeur du patrimoine (LTV) s’établit à 40,0 % contre 34,7 % fin 2014 pour un taux de la dette de 3,51 % (vs 3,86%), soit une économie de 35 points de base.

Au-delà des éléments d’exploitation, le résultat net de la société d’investissement immobilier cotée (SIIC) a bénéficié du relèvement des valeurs d’expertise et de la variation positive de la juste valeur des instruments financiers. Il atteint 128,3 M€, contre 24,1 M€ à fin juin 2014. A fin juin 2015, la valeur du patrimoine immobilier, part du groupe, atteint 3 191 M€, contre 2 965 M€ au 31 décembre 2014. A périmètre constant, elle progresse de 1,8 % sur 6 mois et présente un rendement moyen de 6,0 %.

Cependant, l’ANR EPRA est en baisse de 2,3 % à 1 876,8 M€ (soit 25,3 €/action), sous l’effet de la distribution de dividendes intervenue en juin. L’ANR Triple Net EPRA s’établit à 1 701,7 M€ (soit 23 €/action), contre 1 678,5 M€ (soit 22,7 €/action) fin 2014, suite à la variation positive de la valorisation des instruments financiers.

L’action Foncière des Murs reste l’une des rares actions de foncières françaises à présenter une prime presque nulle sur la valeur d’actif nette. Ce que ne justifie pas la lourde présence de sa maison-mère à hauteur de 43 % dans son capital. D’autant que le dividende de 1,55 euro par action qui confère à la valeur un rendement de 6,51 % paraît maintenant sécurisé par les résultats. Il s’inscrit au zénith des rendements des foncières de la catégorie de Foncière des Murs

pierrepapier.fr