Le redéploiement d’ANF Immobilier se poursuit

Bordeaux_Le-Nautilus-quartier-les-Bassins-a-FlotsLa filiale immobilière d’Eurazeo affiche une hausse de 18 % de ses loyers au premier trimestre grâce à trois nouvelles opérations tertiaires en province.

La société d’investissement immobilier cotée (SIIC) ANF Immobilier a publié un chiffre d’affaires de 11,3 millions d’euros au premier trimestre 2015, en hausse de 18% qui crédibilise les objectifs de redéploiement de cette foncière. Elle conforte ainsi son objectif de croissance des loyers de +12% sur l’ensemble de l’année 2015.

Au tournant de la décennie, le portefeuille d’actifs d’ANF Immobilier a été profondément remanié avec la cession d’actifs devenus matures, notamment les murs d’hôtels B&B et l’essentiel du patrimoine lyonnais. Désormais, ANF Immobilier vise à moyen terme des loyers annuels de 70 millions d’euros (à comparer avec 40,1 millions en 2014), ce qui passe par des cessions (notamment d’actifs résidentiels à faible rendement), le développement de nouveaux programmes et des acquisitions.

La croissance des loyers du premier trimestre s’explique, pour 22%, par la variation de périmètre issue de trois opérations tertiaires à Lyon et à Bordeaux, qui représentent près de 60 000 m² de bureaux loués, soit 134 millions d’euros d’investissements déployés (86 millions en part du groupe).

A l’inverse, les arbitrages ont pesé pour 2 % des loyers (lots isolés à Lyon et hôtels historiques B&B) et, pour -2%, par l’allongement des délais de commercialisation à Marseille.

Les loyers se répartissent désormais pour 44% en bureaux (contre 28% un an auparavant), 26% en commerces, 16% en habitation, 10% en hôtels et pour le solde en autres surfaces, principalement des parkings.

Comme c’est souvent le cas lors de la publication des loyers trimestriels, le cours de Bourse a peu réagi. Il s’érodait de 0,34 % mercredi 6 mai à 23,46 euros. Le titre continue sa décote sur sa valeur d’actif net réévalué qui était de 29,7 euros à la fin de l’année 2014.

pierrepapier.fr