Le fonds Finotel prend place dans l’antichambre de la pierre papier

LondonL’hôtellerie est un concept à la mode. Le PEA PME favorisera les souscriptions des fonds qui investissent dans les murs de ces établissements qui bénéficient d’un appréciable taux d’occupation de 85 % à Paris.

Lancé à la rentrée, le fonds géré par le groupe hôtelier marseillais Maranatha a déjà collecté 10 millions d’euros à la fin octobre auprès des particuliers, sur les 35 M€ espérés d’ici la fin de l’année. Cet objectif a été fixé pour être atteint à la date de clôture du fond en juillet 2014.

Cet objectif de 35 millions d’euros ajoutés aux 25 M€ d’emprunts bancaires, permettra d’atteindre une enveloppe de 60 millions d’euros pour acquérir à Paris et en Île-de-France une vingtaine d’hôtels. Des compromis de vente ont déjà été signés pour deux hôtels à Paris.

Le fonctionnement de ce fonds se veut simple : Finotel achète des hôtels et les revend après sept années d’exploitation par Maranatha. Le fonds compte déjà 35 souscripteurs particuliers qui ont investi en moyenne entre 30 et 50 000 euros, alors que cinq autres investiront des tickets de 1 million d’euros. Le montant de souscription minimal est de 15 000 euros. Eligible au plan d’épargne en actions (PEA), Finotel s’engage à offrir le taux de rendement moyen de l’hôtellerie, soit autour 8 % sur 7 ans avec possibilité de sortie anticipée en fonction du marché et de plus-values à la revente des actifs.

pierrepapier.fr