Investir en immobilier par la Bourse

Des sociétés chères et des sociétés pas chères

Laurent Gauville, directeur général délégué, cofondateur de Gestion 21 et gestionnaire de ses fonds immobiliers, rappelle pourquoi investir en immobilier par la Bourse et explique l’intérêt actuel d’une approche de style value pour sélectionner les titres les plus porteurs.

Pierrepapier – L’immobilier en Bourse, c’est quoi, et quel intérêt pour les épargnants ?

Laurent Gauville – L’immobilier coté en bourse permet d’acheter des foncières qui détiennent des portefeuilles d’immeubles.  Et donc on a accès à une mutualisation du risque locatif.  L’immobilier coté permet aussi d’accéder à la liquidité de l’immobilier coté en bourse.  C’est également, comme le disait mon ancien patron, acheter un immeuble, c’est une dépense ; acheter un portefeuille d’immeubles avec des équipes pour les gérer, c’est un investissement.

Pierrepapier – Investir en immobilier par la Bourse aujourd’hui, n’est-ce pas risqué ?

Laurent Gauville – Effectivement, il est aujourd’hui nécessaire de prendre des risques et le plus grand des risques, c’est de ne pas prendre de risques. Il est par conséquent nécessaire de trouver d’autres typologies d’actifs. L’immobilier coté avec son caractère rendement est une réponse. Bien acheter et bien acheter surtout à long terme, c’est profiter de la polarisation aujourd’hui des marchés actions.

Pierrepapier – Quel type de valeurs ou de gestion privilégier ?

Laurent Gauville – Il y a des sociétés qui ont des bas multiples. Il y a des sociétés qui ont des « maux » multiples. La « classe moyenne » des multiples de valorisation a disparu. Pour en tirer parti, la gestion « value » me paraît particulièrement adaptée. Elle décante les risques et permet de dissocier la gestion value avec de bonnes entreprises de la « value trap ».  C’est donc un processus de gestion particulièrement adapté à l’environnement actuel.

“La gestion value est un processus de gestion particulièrement adapté à l’environnement actuel” 

Propos recueillis par Pierrepapier

Voir aussi Qu’est-ce qu’un OPCVM immobilier ?