L’action FDL chahutée après avoir publié un résultat en hausse et un ANR en baisse

Logement_AllemagneLa principale société d’investissement immobilier cotée de logement FDL a souffert en 2012 de la variation de la juste valeur de ses instruments financiers qui l’empêche de bénéficier de l’appréciation de ses loyers à périmètre constant.

Le marché de l’action de la filiale de Foncière des Régions dédiée à des actifs résidentiels, Foncière Développement Logement (FDL) a été agité mardi à l’issue de l’annonce des résultats annuels de la société. Après une ouverture stable à 17,30 euros, l’orientation est devenue baissière avec un recul du titre qui a perdu jusqu’à 2,8 % à 16,85 euros pour revenir à 17,10 euros en clôture. Les investisseurs ont eu visiblement un peu de mal à faire la part des choses entre un résultat en hausse et une valeur d’actif net réévalué en repli de 1 % à 19,20 euros, qui laisse subsister une décote de 11 % du cours de bourse. D’autant que si le résultat net est en hausse de 4,1 % à 70,1 millions d’euros, les recettes locatives de l’année 2012 s’inscrivent en repli de 2,9 % à 196,6 millions d’euros.

Les cessions intervenues et les acquisitions expliquent ces orientations divergentes des loyers et des résultats. La société met en avant les bonnes conditions des cessions (ventes et promesses au 31 décembre 2012 s’établit à 382 millions d’euros) réalisées en moyenne à 8 % au-dessus des valeurs d’expertise. L’acquisition d’un portefeuille de 943 logements à Berlin sur la base d’un rendement de 6,7 % financé pour moitié à un taux inférieur à 3,5 % semble pour sa part prometteuse. De même que la revalorisation des loyers (2 %) et des loyers de relocation associé à un taux de vacance limité 2 % plaide pour la qualité du patrimoine. Mais l’impact de ces atouts n’a pas suffi pour contrer la variation négative de juste valeur des instruments financiers qui impactent négativement l’ANR à hauteur de 1,20 euro sur l’exercice.

Enfin la cession de l’activité de property management de FDL au profit de la société Quadral property qui a repris 34 employés de la foncière traduit une financiarisation de sa gestion.

La société entend poursuivre en 2013 les actions entreprises afin de consolider sa position de leader sur le marché du logement en poursuivant son développement en France et en Allemagne.

A propos de FDL
Cette société propriétaire d’actifs résidentiels est détenue à plus de 92 % par des actionnaires institutionnels, dont FDR (31,62%) et groupe GMF-Covea (19,68%) et Cardif (18 %) qui sont parfois entrés dans son capital en échange de l’apport d’immeubles.
Son patrimoine d’une valeur vénale hors droit de 3 211 millions d’euros se répartit entre des logements français (26,4 % en valeur et 18,5 % en loyers) et en Allemagne (73,6 % et 81,5 % en loyers). Sa filiale allemande Immeo Vohnen qui gère son patrimoine Outre-Rhin, assure des activités de property et d’asset management pour une dizaine de clients extérieurs au groupe.
Le 12 février 2013 au cours de 17,10 euros sa capitalisation boursière ressort à 1 190,35 millions d’euros.

pierrepapier.fr