La SCPI Pierre 48 externalise plus de 12 M€ de plus-values et annonce un dividende de plus de 20 € par part

Paref Gestion, dans le dernier bulletin trimestriel consacré à la SCPI Pierre 48, annonçait qu’un programme d’arbitrage « de presque 20 M€ » était en cours. Il confirme aujourd’hui la vente d’un immeuble situé à Issy-les-Moulineaux à un bailleur social pour 17 M€. Plus encore, explique Paref dans son communiqué, « le programme d’arbitrage fait l’objet de ventes pour plus de 21 M€, générant une plus‐value de plus de 12 M€ ».

SCPI de « plus-value » Rappelons que cette SCPI, créée en 1996, année au cours de laquelle elle obtint d’ailleurs le prix de l’innovation, est une SCPI à capital variable dite « de plus-value », par opposition à la grande majorité des SCPI, qui sont des SCPI de rendement. Son principe est simple : acheter, majoritairement à Paris et en région parisienne, des logements occupés – dont le titulaire du bail dispose de garanties tant sur le maintien d’un loyer bas que du maintien dans les lieux en vertu de différents dispositifs légaux dont le plus connu est celui de la loi de 1948 – avec donc une décote qui peut représenter de 30 % à 45 % de la valeur du bien. En contrepartie de la rentabilité immédiate très faible de ces appartements, Pierre 48 dégage en retour de fortes plus-values, soit lors du départ de ces locataires (volontaire ou pour cause de décès), soit lors de la revente de ces biens décotés à un autre investisseur.

Dividende exceptionnel de plus de 20 € par part C’est précisément pour externaliser ces plus-values latentes que Pierre 48 met régulièrement en œuvre des programmes d’arbitrage de son patrimoine. Les cessions réalisées ont donc vocation à être compensées par de nouveaux investissements. Lorsqu’elles sont consenties à un bailleur social, les plus-values matérialisées par ces cessions sont en outre exonérées d’impôt. Ce qui permet à Pierre 48 de les distribuer sous forme de dividende exceptionnel à ses associés. Elle annonce que ce dividende sera de « plus de 20 € par part ». Rappelons que Pierre 48 avait distribué un dividende exceptionnel de 15 € par part en 2015, 10 € en 2014, 14 € en 2013 et 25,85 € en 2012. Le prix de souscription, à 1 289 €, est inchangé depuis le 1er mars 2014.

Arbitrages toujours en cours – Paref Gestion annonce dans le même communiqué que ce programme d’acquisition d’immobilier « avec décote d’occupation » sera cette année compris entre 7 et 10 M€.  Son patrimoine, après la cession susnommée, est composé de plus de 750 lots en nue-propriété, loués sous les régimes loi 1948 et loi 1989 maintenables. Au 30 septembre dernier, son taux de rentabilité interne s’établissait à 6,2 % sur 5 ans, 4,6 % sur 7 ans, et 7,6 % sur 10 ans.

A propos de Paref Gestion(i)
Créée en 1991, Paref Gestion est spécialisée dans la création de fonds et la gestion de portefeuilles immobiliers (SCPI, OPPCI, fonds dédiés) pour compte de tiers, particuliers et institutionnels. Agréée par l’AMF et l’AIFM, la société est une filiale de la SIIC Paref, cotée sur Euronext Paris. Au 30 septembre 2015, le patrimoine géré est estimé à plus de 1,2 Md€ dont 1 075 M€ pour le compte d’entités extérieures au Groupe Paref.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société