Avec 6,58% de rendement l’an dernier, la dernière-née des SCPI de Corum Asset Management s’est imposée dès sa 1ère année d’existence à la 1ère place du palmarès des dividendes. Ses porteurs bénéficieront en outre, à compter du 1er avril prochain, d’un relèvement de 2,16% de la valeur de leurs parts.

Corum XL, la SCPI des superlatifs… Force est de constater qu’en à peine un an d’existence – elle a été lancée en avril 2017-, la dernière-née de Corum Asset Management voit toujours plus grand.

Un DVM supérieur à l’objectif affiché – Avec le versement d’un dividende brut de 9,12 € sur les 9 derniers mois de l’année 2017, soit un taux de rendement annualisé de 6,58%, Corum XL s’est imposée au 1er rang du palmarès des SCPI les plus rentables de l’année écoulée. Tout en dépassant, très largement, son objectif de rentabilité annuelle, fixé à 5%. Et en ravissant la vedette à l’autre SCPI de Corum Asset Management, Corum, 1ère chaque année au palmarès des rendements depuis 2013[1], et tout de même en seconde place l’an dernier. Corum XL fait même encore mieux, puisque la valeur de ses parts sera revalorisée de 2,16% le 1er avril prochain, en passant de 185 € à 189 €. Ce qui porte la performance théorique de Corum XL à 8,74% depuis sa création…

Déjà 4 actifs diversifiés géographiquement et sectoriellement en portefeuille Une revalorisation qui résulte de l’appréciation de la valeur des actifs que la SCPI a acquis en 2017. En à peine neuf mois d’existence, cette dernière s’est en effet portée acquéreur de 4 biens immobiliers, chacun situé dans un pays différent (Pays-Bas, Irlande, Espagne, Allemagne), et rattaché à un secteur différent (bureaux, industrie, activités, hôtellerie). Rappelons que le terrain de jeux potentiel de Corum XL s’étend au-delà de la zone euro, ce qui constitue une première du genre dans le monde des SCPI. Une internationalisation « totale », ou presque, qui sera toutefois progressive. Le programme d’investissement de Corum XL comprend en effet trois étapes, orchestrées en fonction de la montée en puissance de la collecte de la SCPI.

Une ouverture progressive à l’investissement hors zone euro –  La 1ère étape (« le socle », dixit Corum AM) correspond aux 30 premiers millions d’investissements : ceux-ci seront exclusivement réalisés en zone euro. La 2ème étape (« l’ouverture ») correspond aux 30 millions suivants. Ceux-ci pourront être investis dans toute l’Union européenne, donc hors zone euro, mais également dans des territoires membres du Conseil de l’Europe. Ce qui inclut des pays tels que l’Andorre, la Norvège, la Suisse, la Serbie, l’Islande, ou Monaco. Une liste à laquelle il convient d’ajouter le Royaume-Uni, qui « fera partie des pays cibles ». Ce n’est qu’au-delà de 60 M€ d’investissements qu’il « sera envisagé de proposer aux associés d’étendre la diversification à d’autres pays étrangers », précise Corum AM dans ses bulletins d’information.

Doublement de la capitalisation au dernier trimestre 2017 – A fin 2017, Corum XL affichait une capitalisation de 37,8 M€ -et plus de 900 associés-, soit un niveau deux fois supérieur à celui du 3e trimestre (19 M€ de capitalisation). Un niveau de collecte et d’investissements qui, s’il se maintient, devrait donc permettre à la SCPI d’entamer dès cette année la phase II de son plan de développement : commencer à investir en dehors de la zone euro. Corum XL devrait toutefois produire en 2018 un rendement « plus proche de l’objectif de 5% », prévient Frédéric Puzin, le président de Corum Asset Management…

Frédéric Tixier

A propos de Corum Asset Management(i)
CORUM Asset Management est une société de gestion indépendante créée en 2011. CORUM Asset Management gère un parc immobilier de plus de 1,2 milliard d’euros, au travers de 2 fonds : CORUM et CORUM XL. CORUM Asset Management réunit une équipe de professionnels pluridisciplinaires, dont la connaissance des marchés immobiliers, et au-delà, la pratique du monde de l’entreprise et de l’économie réelle, permettent d’avoir une approche de l’investissement immobilier pragmatique, novatrice et indépendante des consensus convenus.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société


[1] Si l’on exclut le cas spécifique de BTP Immobilier en 2016

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *