La SCPI Corum Convictions renforce ses ambitions

Corum_ConvictionsLa SCPI gérée par Corum AM va passer son capital statutaire à 432 millions d’euros contre 172 millions. Les investissements dans des actifs immobiliers à haut rendement se poursuivent en France et à l’étranger. La SCPI Corum Convictions va réaliser son premier investissement au Portugal et se va parallèlement se diversifier dans l’hôtellerie.

Depuis le début de l’année, la SCPI Corum Convictions engrange de la collecte à vive allure. Le cap des 120 millions d’euros de capitalisation vient d’être dépassé, en hausse de 50 millions depuis le 1er janvier. La barre des 100 millions de capital social de cette SCPI à capital variable a également été franchie. A ce rythme, le capital statutaire de 172 millions sera rapidement atteint. C’est pourquoi les associés sont convoqués en assemblée générale extraordinaire pour porter ce capital social à 431 millions d’euros. Les pourparlers en vue de référencer Corum Convictions dans des contrats d’assurance-vie ont été noués : « nous sommes beaucoup sollicités » indique Renaud des Portes de la Fosse Directeur Général de Corum AM qui veut y voir en restant prudent sur ces développements une « évolution naturelle » pour cette SCPI opportuniste « qui a tenu ses promesses ». De quoi accélérer encore le rythme de la collecte.

Les nouveaux associés et les assureurs-vie sont attirés par les performances des premiers mois de cette SCPI créée en juin 2011. Le taux de distribution sur valeur de marché, à 6,30 % en 2013, s’est en effet inscrit en tête des SCPI d’immobilier d’entreprise. Et même si le rendement des parts est revenu à 6,16 % au premier trimestre 2014, il reste au-delà du taux cible de 6 % qu’a assigné la société de gestion à cette SCPI. D’autant que son report à nouveau couvre déjà 6 mois de revenus versés aux associés malgré la baisse des flux venant l’abonder (6 % du résultat contre 8 % en moyenne tout au long de 2013). Comme se plait à le souligner Renaud des Portes de la Fosse « nous continuons à tenir notre promesse même si c’est plus difficile quand on pèse plus de 100 millions d’euros que quand on démarre ».

Les plus récentes acquisitions de la SCPI rassureront en tout cas ce qui doutaient de la pérennité du fort rendement de Corum Convictions, après trois immeubles acquis en janvier dernier sur la base d’un rendement immobilier acte en main de 8,12 %, la SCPI a acheté un gros immeubles à Vélizy sur la base d’un rendement de 8,40 %. Elle est maintenant en passe de mettre la main sur des actifs commerciaux au Portugal à Braga, une ville de 200 000 habitants du Portugal, sur un rendement de plus de 9% et sur un hôtel qui viendra renforcer le pôle de diversification dans les services d’hébergement initié par le centre de balnéothérapie, ouvert l’an dernier à côté de Montpellier. « Nos acquisitions récentes sont plus relutives que dilutives » se félicite Renaud des Portes de la Fosse qui ajoute « chez nous il n’y a pas d’argent qui dort » en mentionnant la cinquantaine de millions d’euros qui sont engagés dans des pourparlers (« due deals »).

Alors, certes les critiques sur le profil de risque des actifs acquis dans des zones peu attrayantes par la SCPI vont continuer à accompagner son développement à marche forcée. Mais tant que son taux d’occupation demeurera au-dessus de 99 %, ces critiques resteront vaines.

pierrepapier.fr