La reprise du marché résidentiel européen est en marche

EuropeLe volume des transactions sur l’immobilier résidentiel a progressé dans la plupart des pays européens en 2015, selon les chiffres de la dernière étude publiée par le réseau d’agences ERA. La France est le marché le plus dynamique, avec une hausse du volume transactionnel de 17%. Une tendance confirmée par les statistiques établies à la fin du 3e trimestre 2016 par d’autres réseaux nationaux.

Sur 12 des 14 pays européens étudiés par ERA, un réseau d’agences immobilières international, la tendance est à la hausse. En 2015, le volume des transactions immobilières en résidentiels a en effet progressé dans la plupart des nations européennes, à l’exception de la Suisse (-9%), de l’Allemagne (-3%) et de l’Autriche (0%).

France en tête – C’est le marché français qui s’avère le plus dynamique, avec une hausse de 17% des transactions enregistrées (809 000), celles-ci se rapprochant, selon l’ERA, « de leur plus haut niveau jamais atteint », suivi du marché portugais (+13%) et turc (+11%). Côté évolution des prix, la France n’est pas en revanche aux premières loges (+0,6% du prix des logements au niveau national), loin derrière la Suisse (+11,9%), mais largement devant l’Allemagne et la Turquie qui enregistrent des replis de respectivement 2,5% et 13,4%.

evolution-volume-transactions-europe

Capitales européennes – C’est d’ailleurs toujours la Suisse qui affiche le « prix moyen national » le plus élevé de l’échantillon, à 688 200 €, suivi du Luxembourg (575 646 €). La France se situe quant à elle en 6e position (207 162 €). En matière de prix au mètre carré des logements dans les capitales européennes, Paris occupe en revanche la deuxième place (8 413 €), derrière encore une fois la Suisse avec Berne (10 963 €)

capitales-europeennes

Tendances 2016 – ERA estime que, sur le marché français, « la faible hausse des prix crée une dynamique qui va encourager les investisseurs étrangers à revenir en plus grand nombre et devrait également pousser les indécis à investir », en rappelant que les acheteurs non-résidents en France représentent environ 1,4% du total des ventes de logement, « en baisse par rapport au pic de 2,8% en 2006/2007 ». Pour le réseau international, ces facteurs sont « de nature à continuer à entretenir le volume de transactions en 2016 ». Pronostic confirmé, comme en témoignent les dernières statistiques publiées par d’autres réseaux nationaux. En juillet dernier, la FNAIM s’attendait déjà à une nouvelle hausse sur le 1er semestre 2016. Le 3e trimestre confirme et signe. Selon l’indicateur Laforêt, le volume des ventes serait en progression de 14% sur les 12 derniers mois…

A propos d’ERA(i)
Créé en 1971 aux États-Unis, ERA (Electronic Realty Associates) est aujourd’hui présent dans 35 pays, dont 14 en Europe. C’est d’ailleurs le leader européen d’agences immobilières en franchise avec environ 1 100 points de vente dont près de 350 en France.(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *