La rentabilité annualisée des OPCVM immobiliers repart à la hausse

logoIEIF-150Par rapport à septembre dernier la rentabilité annualisée sur trois ans des OPCVM immobiliers analysés par l’IEIF progresse de + 0,9 %, à 16,8 %. Une performance qui s’explique par la bonne tenue des indices immobiliers en octobre (plus de 16 % de gain pour l’indice IEIF Foncières). La collecte repart aussi à la hausse, toujours tirée par les produits indiciels.

Après une légère décollecte en septembre (- 10 M€), la collecte des OPCVM immobiliers analysés par l’IEIF est repartie à la hausse en octobre, avec 133,7 M€, un niveau proche de celui obtenu en août dernier (138 M€). A fin octobre, la collecte annuelle est donc toujours largement positive (+ 285,1 M€), mais reste très en deçà des encours recueillis l’an dernier (+ 762 M€).

Performances en hausse – Leur performance annualisée sur trois ans progresse de + 0,9 %, à 16,8 %, dans le sillage des indices immobiliers. Les principales références européennes affichent en effet des rentabilités annualisées sur trois ans qui s’échelonnent entre 14,22 % (EURONEXT IEIF SIIC France) et 21,29 % (EURONEXT IEIF REIT EUROPE), contre respectivement + 13,68 % et + 20,04 % le mois dernier. Sur le mois écoulé, les foncières (+ 16 % pour l’indice IEIF Foncières) font en outre beaucoup mieux que l’indice phare des actions françaises (+ 10 % pour le CAC 40).

Capitalisation en hausse – Au final, la capitalisation des OPCVM immobiliers progresse de près de 9 % au mois d’octobre, pour s’établir à 10 Md€ (9,2 Md€ à fin septembre). Ils retrouvent ainsi leur niveau de fin février. Leur part au sein des OPCVM actions reste stable, autour de 3,4 %.

Collecteurs et décollecteurs – La part des ETF dans l’encours total des OPCVM immobiliers est stable (64 % à fin octobre, contre 65 % à fin septembre et à fin août). Ils restent donc le genre dominant de la catégorie, notamment en termes de collecte. En octobre, ce sont en effet 3 ETF d’I-Shares (DEVELOPED MARKETS PROPERTY YIELD UCITS, ISHARES US PROPERTY YIELD UCITS, et ISHARES EUROPEAN PROPERTY YIELD UCITS) qui ont collecté à eux seuls près de 80 % des encours (104,9 M€).

Ils occupent donc les trois premières places du palmarès des meilleurs collecteurs parmi les 53 OPCVM recensés par l’IEIF au 30 octobre, suivis du fonds AXA Aedificandi, meilleur collecteur le mois dernier. Ce dernier réalise toutefois un score bien supérieur à celui de septembre, avec une collecte nette de près de 23 M€, contre 8,5 M€ le mois précédent. Au rang du plus fort décollecteur, on retrouve une nouvelle fois un ETF, le FTSE EPRA EUROZONE THEAM EASY UCITS ETF, le même que le mois dernier, avec 21,5 M€ de retraits, contre 20,7 M€ en septembre.