La Française souligne l’importance des capitaux en quête d’immobilier

lettreDans la dernière livraison de la Lettre des gestions immobilières, les analystes de la Française AM veulent voir dans les grandes transactions du marché de l’investissement en immobilier d’entreprise français l’illustration des volumes de capitaux significatifs disponibles à l’investissement sur un marché par définition restreint où les produits de qualité sont rares. Parmi ces transactions majeures, on a assisté aux cessions des portefeuilles Risanamento pour environ 1,2 milliard d’euros à un consortium moyen-oriental et celle de Cœur Défense à un fonds nord-américain, alors que la société foncière Gecina a cédé à un consortium d’investisseurs français le centre commercial Beaugrenelle, pour un montant d’environ 690 M€ et un taux de rendement de 4.60%. Le marché s’attend maintenant à la réalisation des cessions du campus SFR à Saint Denis ainsi que de l’immeuble Madeleine à Paris.

Les analystes de la Française AM notent qu’en contrepartie, la tension sur les prix des actifs sécurisés s’est encore accélérée au début l’année pour gagner des actifs jugés jusqu’alors secondaires, comme la première couronne ainsi que les commerces et les bureaux en régions. Il est à noter que cette abondance de capitaux s’inscrit dans un contexte global d’appétit croissant pour l’immobilier : selon Jones Lang Lasalle, l’investissement au niveau mondial a bondi de 41% au 4e trimestre 2013 pour atteindre 200 milliards de dollars – soit le niveau des trimestres les plus dynamiques de 2007 – et 563 milliards de dollars sur l’année, en hausse de 21% par rapport à 2012. Au vu des levées de fonds en cours dans le monde, cette tendance devrait se poursuivre en 2014.

pierrepapier.fr