La SCPI LFP Europimmo a vocation à investir au-delà de la Zone euro mais privilégiera à ses débuts les grandes villes allemandes. Elle vise une collecte de 200 à 300 millions d’euros d’ici 3 ans.

Après avoir acquis en début d’année Cushman & Wakefield Investors (CWI), la branche de gestion d’actifs Cushman & Wakefield (C&W), La Française n’a pas tardé à mettre à profit l’atout que constitue cette équipe de spécialistes de l’immobilier allemand basée à Francfort et à Londres disposant d’une expérience de plus de 30 ans . « On est rarement plus intelligent que les professionnels locaux qui suivent leur marché depuis longtemps » pointe Marc Bertrand directeur général de La Française REM.

La Société de gestion qui gère 10,5 milliards d’euros de fonds investis en immobilier lance une nouvelle SCPI, LFP Europimmo qui a vocation à investir dans toute l’Europe « sans se limiter à la zone euro », comme le souligne Marc Bertand, mais en limitant cependant ses investissements aux grands bassins d’emplois des pays européens en excluant ceux de l’Europe de l’Est. La SCPI LFP Europimmo débutera ses investissements par l’Allemagne : « Nous avons privilégié l’Allemagne qui offre des marchés profonds et transparents » assure Marc Bertrand qui souligne « l’existence de grosses villes dont la population va de 1,5 à 3 millions d’habitants qui ont la taille critique et un marché de l’immobilier d’entreprise liquide ». Des agglomérations de moindre importance pourraient s’y ajouter pour peu qu’elles répondent à l’existence d’un marché organisé autour de pôles interconnectés. Les souscripteurs français bénéficieront par ailleurs de la convention fiscale franco-allemande qui exclut toute double imposition. Les revenus de cette SCPI seront soumis au taux de l’impôt sur les sociétés allemandes (15,83%).

Pour mieux mutualiser son risque la SCPI LFP Europimmo mettra à profit les nouvelles dispositions issues de la modernisation du cadre réglementaire des SCPI en investissant le plus souvent, non pas en direct, mais par le biais d’une Société civile française. Celle-ci a d’ailleurs vocation à accueillir dans son tour de table les investissements de plusieurs autres SCPI gérées par La Française et dont les associés ont décidé lors de leurs dernières assemblées générales d’investir Outre-Rhin, « à titre accessoire » soit jusqu’à 10 % de leur patrimoine.

L’objectif de rendement des parts de la SCPI LFP Europimmo vise 4,5 à 5 % net après impôt des pays investis par la SCPI. C’est moins que d’autres SCPI investies en Europe, mais Marc Bertrand estime cet objectif réaliste, compte tenu de la baisse des taux d’intérêt et des rendements immobiliers un peu partout en Europe car il repose sur des investissements dans des zones offrant une forte sécurité pour les investisseurs qui savent qu’en cas de libération par un locataire son remplacement ne posera pas de problèmes particuliers.

La Française entend faire de ce véhicule, une SCPI disposant rapidement de la bonne taille critique. Après sa mise en place au cours des derniers mois de l’année, qui devraient enregistrer quelques dizaines de millions d’euros de souscriptions, c’est en 2015 que le rythme de celles-ci s’accélérera avec un objectif de 200 à 300 millions de capitalisation d’ici 2 à 3 ans.

Les parts de la SCPI Europimmo sont proposées au prix de 1000 euros dont 200 euros de prime d’émission (intégrant 8 % de commission de souscription HT), avec un minimum de 5 parts pour les nouveaux associés. L’augmentation de capital est de 99 240 000 € par l’émission de 124 050 parts nouvelles.

pierrepapier.fr