La Française lance la SCPI Renovimmo

maisonLa SCPI LFP Rénovimmo a pour objet d’acquérir et de gérer un patrimoine immobilier locatif constitué principalement d’immeubles ou parties d’immeubles à usage d’habitation sur lesquels doivent être réalisés des travaux d’entretien, de réparation et d’amélioration (normes environnementales).

Nouvelle venue sur le segment des SCPI de déficit foncier, La Française REM renforce la gamme de ses fonds immobiliers. Celui-ci s’adresse aux particuliers soumis au régime réel d’imposition pour lesquels les travaux réalisés sur un patrimoine immobilier constituent pour les associés une charge fiscalement déductible. Ces charges ont potentiellement pour effet, soit de diminuer le montant de leur résultat foncier net imposable, soit d’aboutir à la création d’un déficit foncier.

La stratégie d’investissement de la SCPI LFP Rénovimmo est de s’inscrire dans le mouvement de reconquête des centres-villes : mouvement nourri à la fois par les politiques actives de la rénovation du bâti ancien et par le retour du commerce de proximité. Ainsi, la SCPI investira sur des communes engagées dans une politique de redynamisation du centre-ville (commerce de proximité). La SCPI privilégiera des zones bénéficiant d’un dynamisme économique et offrant des perspectives démographiques favorables. Elle investira dans des immeubles bourgeois, de caractères qui présentent des caractéristiques valorisantes. La SCPI sélectionnera principalement des villes de la région parisienne comme Senlis, Versailles, les grandes capitales régionales comme Lyon, Bordeaux, et les villes à forte connotation historique à l’image d’Avignon ou encore Arles.

à propos de la SCPI de déficit foncier
Les SCPI de déficit foncier sont un compartiment encore peu développé puisque leur encours à la fin juin 2013 n’atteint que 40 millions d’euros mais se développe rapidement (il ne comptait que 13,1 millions d’euros à la fin 2011). Cette catégorie a connu un fort développement depuis l’extinction du dispositif Scellier alors que le dispositif Duflot démarre lentement. Le statut de SCPI de déficit foncier ouvre droit à une déduction de revenus. Il s’impute d’abord sur les revenus fonciers, dans un premier temps, sans limite. Ce dispositif n’est pas concerné par le plafond instauré pour l’ensemble des niches fiscales. Au-delà des revenus fonciers, le déficit procuré par les travaux de rénovation peut également s’imputer sur les revenus globaux dans la limite de 10 700 euros par an. A noter que le déficit sur les revenus fonciers est reportable sur 10 ans. La déduction du revenu fiscal dépend de la part des travaux dans l’investissement réalisé par le souscripteur. Dans le cas où la part des travaux est fixée à 54 % du montant de souscription des parts, la réduction du souscripteur peut atteindre 30,5 % sur deux ans. Il n’est donc pas nécessaire de se situer dans la tranche marginale la plus élevée pour bénéficier de cet avantage qui commence à être attractif pour les contribuables dont la tranche marginale d’imposition n’est que de 30 %.

pierrepapier.fr