La cotation prochaine de Carmila saluée par les marchés

Carrefour a annoncé le 2 mars dernier la cotation prochaine de Carmila, sa foncière dédiée à la gestion de ses centres commerciaux. L’opération se fera via la fusion avec une autre foncière du distributeur, déjà cotée en Bourse, Cardety. Le nouvel ensemble, qui conservera le nom de Carmila et le statut SIIC, se placerait en 3e position des foncières de centres commerciaux en Europe, derrière Unibail-Rodamco et Klépierre.

Le projet de fusion-absorption de Carmila par Cardety, deux foncières filiales de Carrefour, présenté le jeudi 2 mars par le groupe agroalimentaire, pourrait conduire à la création de la 3e foncière de centres commerciaux en Europe. Le patrimoine du nouvel ensemble, estimé à 5,3 Md€ (dont 5,2 Md€ en provenance de Carmila), le placerait derrière Unibail-Rodamco (40,5 Md€) et Klépierre (22,8 Md€), et devant Deutsche EuropShop (3,8 Md€), Mercialys (3,4 Md€) et Altarea Cogedim (3 Md€).

Parité envisagée de 3 actions Carmila pour 1 action Cardety – L’opération se ferait sur la base de 3 actions Carmila pour 1 action Cardety, sachant qu’une augmentation de capital de 500 à 600 M€ est envisagée dans la foulée. Pour mémoire, Cardety (ex Carrefour Property Development) est une SIIC cotée en Bourse, détenue à 43% par Carrefour, en charge de la gestion des parcs d’activité commerciales attenant aux hypermarchés du groupe. Carmila, créée quant à elle en 2014 et détenue à 42,4% par Carrefour et par des institutionnels européens tels qu’AXA, Amundi, ou Pimco, a pour mission de gérer les galeries marchandes de Carrefour, dont le groupe s’était séparé au début des année 2000, et que Carmila s’emploie notamment à racheter depuis sa création.

Une opération saluée par le marché – L’introduction en Bourse de Carmila avait été envisagée dès sa création. L’opération en cours, qui tombe en outre à un moment opportun en termes de timing boursier, est jugée « intéressante » et « subtile » par bon nombre d’observateurs. Elle permet en effet à Carmila de conserver le statut SIIC de Cardety, sans avoir à « s’introduire seule en veillant à ce que 15% de son capital soit détenu par des actionnaires détenant chacun moins de 2% du capital, condition imposée lors de l’obtention du statut SIIC », comme le souligne Invest Securities dans la note qu’il consacre à l’opération. Mené par Jacques Ehrmann, Président Directeur Général de Carmila, mais également initiateur de la cotation réussie de Mercialys lors de son passage dans le groupe Casino, le projet a également reçu un accueil favorable en Bourse. Le titre Cardety progressait de +5,83% ce vendredi 3 mars, à 25,40 € en clôture.

A propos de Carmila(i)
Carmila a été créée le 16 avril 2014 par Carrefour (qui en détient 42%) et de grands investisseurs institutionnels (pour 58% du capital) en vue de valoriser les centres commerciaux attenants aux hypermarchés Carrefour en France, Espagne et Italie. Son portefeuille est constitué, au 31 décembre 2016, de 194 centres commerciaux en France, Espagne et Italie, dans la plupart des cas leaders sur leur zone de chalandise, et valorisé à 5,2 milliards d’euros. Animées par une véritable culture commerçante, les équipes de Carmila intègrent l’ensemble des expertises dédiées à l’attractivité commerciale : commercialisation, marketing, specialty leasing, direction de centre et portfolio management.

A propos de Cardety(i)
Cardety (précédemment dénommée Carrefour Property Development) est une société foncière cotée bénéficiant du régime fiscal SIIC et ayant pour principales activités le développement, l’acquisition et la gestion de parcs d’activités commerciales et de lots de galeries marchandes. L’action Cardety est cotée à Euronext Paris – Compartiment C sous le code ISIN FR0010828137- Code Mnémonique CARD

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *