La baisse des loyers due aux arbitrages de Paref ralentit

SCPI_immeubleLes loyers publiés au premier trimestre par la Société d’investissement immobilier cotée (SIIC) Paref s’inscrivent en repli de 10,8% et le chiffre d’affaires du groupe accuse un repli de 14,8% à 5,7 millions d’euros. La Bourse a accueilli cette publication par un effritement du cours de l’action Paref de 0,46%, à 41 euros, dans un marché de 400 pièces. Depuis le 1er janvier le cours de Paref s’est adjugé 18,5 %, soutenu par un dividende de 3 euros (versé le 23 mai).

Les arbitrages permettant à la foncière de se désendetter continuent donc de comprimer les recettes locatives du groupe, mais le rythme de la baisse des loyers se ralentit puisque ceux-ci s’étaient repliés de 14,3 %sur l’exercice 2012. Au 31 mars 2013, le ratio d’endettement (LTV) rapporté à la valeur du patrimoine de Paref ressort à 40 % contre 42% trois mois plus tôt, alors même que la poursuite de la construction de l’immeuble Le Gaia à Nanterre a nécessité 2,5 millions d’investissement  au cours du 1er trimestre 2013 pour la quote‐part détenue par Paref et qu’il n’y a eu aucune nouvelle cession au cours de la période sur le patrimoine immobilier du groupe dont la valeur au 31 décembre 2012 s’élevait à 163 M€, sur la base des valeurs d’expertise au 31 décembre 2012 augmentées des investissements sur Le Gaïa et minorées de l’amortissement des usufruits temporaires. Le taux d’occupation ressort à 88%.

Le pôle de gestion pour compte de tiers a vu pour sa part ses commissions se contracter de 25,3%, à 1,38 %. Cela traduit une forte baisse des souscriptions après des souscriptions exceptionnelles intervenues au début de 2012 en faveur d’institutionnels qui a entraîné la division par deux des commissions de souscriptions. A l’inverse, les commissions de gestion sur encours, qui constituent l’activité la plus récurrente du groupe, progressent de 7,4%, à 7 400 000 euros. Elles ont bénéficié de la reprise de la gestion de la SCPI Capiforce Pierre (300 000 euros de commissions de gestion en base annuelle) alors que l’OPCI Naos (100 000 euros de commissions annuelles) est sortie du périmètre de Paref.

à propos de Paref
Le groupe PAREF se développe sur deux secteurs d’activités complémentaires. Il dispose d’un pôle dédié à l’investissement commercial et résidentiel : PAREF détient divers immeubles commerciaux en région parisienne et en province, ainsi que des immeubles d’habitation à Paris acquis en usufruit temporaire. Paref est également gestionnaire pour compte de tiers : PAREF Gestion, filiale de PAREF agréée par l’AMF, gère 4 SCPI et 2 OPCI.
Au 31 mars 2013, le groupe PAREF détient un patrimoine immobilier de 163 millions d’euros et gère 645 millions d’euros d’actifs pour compte de tiers.
Le 14 mai 2013 au cours de 41 euros la capitalisation boursière de Paref s’inscrit à 49,6 millions d’euros.

pierrepapier.fr