Jean-François Chaury, Advenis REIM : « L’intérêt de l’Espagne, c’est la force et la diversité sectorielle de ses régions… »

Jean-François Chaury, directeur général d’Advenis REIM, est face à la caméra de pierrepapier.fr. Le sujet : la présentation des différents marchés immobiliers en Espagne. Et les différentes options ouvertes aux investisseurs qui souhaitent se positionner sur cette économie en forte reprise.

Le marché immobilier espagnol, un marché dynamique ?

L’Espagne, en chiffres, c’est un peu moins de 5 milliards de transactions l’année dernière. Sur la partie bureaux, c’est entre 7 et 8 milliards de transactions en 2020. Un chiffre en recul, bien entendu, par rapport à 2019. Qui s’explique par la baisse de l’activité en termes d’offres et de demandes. Mais les estimations pour 2021 sont plutôt très bonnes. Elles anticipent des volumes de transactions plus importants.

Quels types d’actifs immobiliers sont les plus activement échangés ?

On peut, aujourd’hui, acheter plusieurs typologies d’actifs immobiliers. Avec une prépondérance assez forte du « retail », de la logistique, du commerce et du bureau. Grosso modo, autour de 20 à 25 % pour chaque classe d’actifs. Ce qui n’est pas du tout la répartition que l’on observe sur d’autres marchés européens, notamment en France et en Allemagne où plus de 50 % des transactions sont dédiées au secteur du bureau. Après, si l’on regarde la classe d’actifs bureaux, précisément, elle présente des caractéristiques intéressantes en Espagne. Parce que la reprise économique annoncée est de l’ordre de 5 à 6%, voire peut-être 8% en 2021.

Quid du secteur touristique ?

Il faut également noter que, sur les secteurs commerce et tourisme, l’Espagne fait partie des pays, comme la France, les plus dynamiques. Elle enregistre plus de 80 millions de visiteurs par an, et donc une demande forte en provenance de l’étranger pour les actifs immobiliers. Il y a donc certainement de très bonnes affaires à faire en Espagne en 2021…

Quels sont les régions ou les pôles économiques les plus attractifs ?

En priorité, c’est l’arc méditerranéen. En raison notamment des investisseurs qui recherchent des actifs touristiques ou des actifs résidentiels. Le potentiel, de ce point de vue, est très important en termes d’offres. Pour les investisseurs qui s’intéressent à la classe d’actifs bureaux, il faut viser Madrid ou Barcelone, qui regroupent plus de 50% des transactions. Car toutes les entreprises recherchent une implantation dans ces deux villes majeures. Il y a également une activité assez intense sur le segment logistique autour de ces deux villes. Ce secteur est aussi développé dans la partie centrale de l’Espagne. Car l’industrie agro-alimentaire y est assez puissante. Il y a, enfin, la zone Bilbao, sur l’arc « Pays basque ». Où l’activité économique est aussi intense. C’est tout l’intérêt de l’Espagne : la force et la diversité sectorielle de ses régions. Ce qui ouvre de multiples possibilités pour les investisseurs.

Comment peut-on investir sur le marché espagnol quand on est un investisseur particulier ?

L’investisseur peut intervenir en direct, quand il recherche des actifs résidentiels ou touristiques. Il peut aussi investir via des SCPI. Ces SCPI peuvent être diversifiées sur plusieurs classes d’actifs : bureau, logistique, retail. L’intérêt, c’est cette diversification. Et la capacité de ces véhicules de profiter du rebond de leurs classes d’actifs sous-jacentes. Il y a donc différentes manières d’investir sur le marché espagnol. Le choix dépend aussi du montant de l’investissement envisagé. En direct, il faut disposer de quelques centaines de milliers d’euros. Via une SCPI, les montants sont beaucoup moins élevés. Alors même que les sous-jacents seront beaucoup plus diversifiés. Et d’une taille beaucoup plus imposante. Quand on parle de bureaux en centre-ville, ou d’actifs logistiques, on parle en effet d’investissements de l’ordre de plusieurs millions d’euros…


Propos recueillis par pierrepapier.fr

Lire aussi

Bientôt une UC immobilière européenne et diversifiée chez Advenis REIM

Jean-François Chaury, Advenis REIM : « Nous devrions lancer deux nouvelles solutions dans les mois à venir »


A propos d’Advenis REIM(i)

Advenis Real Estate Investment Management est la société de gestion qui gère les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) du groupe Advenis. Créée en 2017, et agréée auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) le 29 juin 2018 (n° GP 18000011), Advenis REIM conçoit et gère des fonds immobiliers alternatifs (FIA) de type SCPI orientés autour de deux thématiques : l’investissement immobilier tertiaire européen destiné à une clientèle privée ou institutionnelle qui cherche à acquérir indirectement un patrimoine immobilier avec un rendement potentiel ; l’investissement immobilier résidentiel ancien destiné à une clientèle privée qui cherche à acquérir indirectement un patrimoine immobilier et à bénéficier sous conditions d’avantages fiscaux.

(1) Information extraite d’un document officiel de la société