Interview de Louis Renaud Margerand à propos des Assises de la Pierre-Papier

margerand-100x120Louis Renaud Margerand, directeur du développement chez NAMI AEW Europe explique pourquoi sa société revient aux Assises de la Pierre-papier en 2013

pierrepapier.fr : après avoir été sponsor de la première édition des assises de la Pierre-papier, vous revenez le 10 juin 2013. Qu’en attendez-vous ?

Louis Renaud Margerand : Mes attentes vis-à-vis de ces rencontres entre les professionnels de la gestion et les acteurs de la pierre-papier sont doubles. D’une part, notre présence aux assises répond à la nécessité d’informer les distributeurs des évolutions des marchés immobiliers et des produits qui reposent sur cette classe d’actifs, ainsi que des nouveaux modes de distribution de la pierre-papier. Ensuite cette manifestation me permet d’aller à la rencontre de partenaires de longue date et de tisser des liens avec de nouveaux contacts pour asseoir une relation durable et confiante.

NAMI AEW Europe a choisi de participer à l’atelier consacré au décollage des OPCI Grand Public. Quelle a été votre motivation ?

Je suis persuadé que l’OPCI Grand Public va connaitre un développement satisfaisant et rapide à partir de maintenant. Ce produit permet d’atteindre une nouvelle clientèle alors que les SCPI restent un produit haut de gamme. Les OPCI répondent aux besoins des épargnants et des assureurs-vie au moment où les contrats en euros voient leur rentabilité baisser.

Ces fortes performances sont-elles durables ?

La pierre-papier, qu’il s’agisse d’OPCI ou de SCPI offrent des performances enviables accessibles aux épargnants particuliers. La rentabilité moyenne qui a été d’un peu plus de 5 % l’an dernier malgré une conjoncture économique délicate apparaît structurellement plus forte que la plupart des placements accessibles au grand public et aux professionnels de la gestion. La pierre-papier bénéfice en outre d’une bonne visibilité pour les années à venir, assortie d’une faible volatilité particulièrement appréciable quand des tensions se font sentir sur les marchés.

pierrepapier.fr