ImmoStat : la demande placée de bureaux en Ile-de-France attendue autour de 2 millions de mètres carrés en 2015

tourL’indicateur du 3e trimestre 2015 révèle un volume de 564 600 m2, en hausse de 39 % par rapport au 3e trimestre 2014. Sur les 9 mois écoulés, la demande placée n’est plus en baisse que de 6 % par rapport à la même période en 2014.

« La demande placée de bureaux en Ile-de-France enregistre un résultat honorable au troisième trimestre 2015 avec 565 000 m² placés », explique BNP Paribas Real Estate dans son commentaire sur les grands indicateurs du marché de l’immobilier d’entreprise en Ile-de-France publié le 6 octobre par ImmoStat[1]. Une progression qui permet d’atteindre le seuil de 1,5 million de mètres carrés commercialisés au cours des neuf premiers mois de l’année 2015, et confirme que la demande, « certes toujours en baisse par rapport à la même période en 2014 (- 6 %) », est en revanche désormais dans un trend baissier bien plus modéré que celui enregistré «au cours du premier semestre (- 21 %) ».

Baisse modérée des volumes – Pour Romain Coste, Directeur Général Agency chez CBRE, « la baisse des volumes placés par rapport à l’an dernier et à la moyenne sur 10 ans est ainsi ramenée à respectivement – 6 % et – 13 % ». Le rythme de progression de la demande placée depuis le début de l’année 2015 devrait lui permettre, dans ce contexte, «de franchir les 2 millions de mètres carrés sur l’ensemble de l’année 2015 », comme le souligne Richard Malle, Directeur Research France, BNP Paribas Real Estate. La filiale bancaire constate également que tous les résultats s’améliorent, quelle que soit la taille des locaux. «D’une part, les volumes commercialisés en bureaux de petites et moyennes surfaces (comprises entre 0 et 5 000 m²) progressent fortement (+ 11 %) et, d’autre part, les grandes surfaces (supérieures à 5 000 m²) enregistrent un décrochage plus modéré (- 30 %) », explique-t-elle. Les statistiques ImmoStat montrent par ailleurs que le loyer facial moyen des bureaux de seconde main, à 327 € HT HC/m2/an, est en légère hausse (+2 %) par rapport au 2e trimestre 2015. Toutefois, comme le souligne BNP Paribas Real Estate, « les taux de vacance restent encore élevés dans le Croissant Ouest (13 %) et à La Défense (11 %), bien qu’en phase de stabilisation, tandis qu’ils sont plus proches de leur seuil d’équilibre à Paris (4,6 %) et en Première Couronne (9 %) ».

Forte hausse des investissements en Ile-de-France par rapport au 3e trimestre 2014 – ImmoStat révèle également que le montant global des investissements en immobilier d’entreprise pour le T3 2015 est de 5,5 Md€, soit une hausse de 96 % par rapport au troisième trimestre de 2014. « Le volume arrêté du montant de l’investissement depuis le début de 2015 s’établit ainsi à 11,3 milliards d’euros, en baisse de 2 % par rapport au même cumul l’an dernier », explique ImmoStat. De son côté, BNP Paribas Real Estate évalue les volumes investis en immobilier d’entreprise en France de janvier à septembre 2015 à 16,2 Md€, soit une diminution de 11 % sur un an. Mais précise que la dynamique reste très bonne, « puisque les résultats de l’an passé comprenaient notamment quatre transactions exceptionnelles pour près de 4 Md€ ». Un sentiment partagé par CRBE qui constate que « ces résultats attestent de la vigueur du marché de l’investissement, surtout que sa structure apparaît aujourd’hui beaucoup plus équilibrée que l’an passé, où le poids des méga-deals avait gonflé quelque peu artificiellement les échanges » et laissent à penser que « la barre des 20 Md€ d’engagements sera très probablement dépassée d’ici la fin de l’année… »

[1] ImmoStat est un groupement d’intérêt économique réunissant les quatre principaux conseils en immobilier d’entreprise (BNP Paribas Real Estate, CBRE, JLL et DTZ opérant aujourd’hui sous la marque Cushman & Wake-field).