Immobilier coté : les valeurs résidentielles allemandes ont de nouveau progressé en mars

« L’indice boursier de référence de l’immobilier en Eurozone (FTSE EPRA/NAREIT Euro Zone Capped dividendes nets réinvestis) s’est repris en mars, avec une progression de +3,2%, alors que l’indice généraliste Eurostoxx 50 reculait de -3,8%, sous l’effet de la baisse des valeurs technologiques à New York et des menaces de hausse des tarifs douaniers brandies par Donald Trump», écrit Laurent Saint Aubin, gestionnaire actions spécialiste de l’immobilier européen chez Sofidy, dans son dernier commentaire de gestion.

En termes de performance relative, comme le mois précédent, les écarts sont très importants. Ces écarts illustrent la diversité croissante de positionnement, tant en termes d’actifs que d’expositions géographiques, et de modèles de génération de revenus qui caractérisent aujourd’hui la classe d’actifs des foncières cotées. Une disparité qui nous interpelle aujourd’hui sur la pertinence de regrouper l’ensemble de ces sociétés sous une appellation générique.

Foncières allemandes en tête– En mars, ce sont les foncières résidentielles allemandes qui ont de nouveau le mieux progressé : Deutsche Wohnen (+11,05%), LEG Immobilien (+6,91%) et Vonovia (+6,76%). La dissipation des craintes d’un durcissement fort de la régulation des loyers outre-Rhin et de la publication de résultats a conforté les perspectives de croissance forte des valeurs et des loyers pour les années à venir. Comme en février, les foncières espagnoles se sont également distinguées. La « généraliste » Merlin Properties, qui bénéficie d’une exposition de 13% à la logistique en termes de revenus, a affiché une hausse de +9,56%, et la foncière d’hôtellerie de loisirs, Hispania, qui a fait l’objet d’une offre de rachat par Blackstone le 5 avril, s’est appréciée de +6,9%.

Nouvelle sous-performance des foncières de commerce– A l’inverse, ce sont encore les foncières de commerce qui ont sous-performé. Citons parmi celles-ci Citycon, Klépierre et Mercialys. On peut d’ailleurs tenir pour significatif que l’un des principaux acteurs du secteur, Klépierre, ait indiqué pouvoir lancer une offre de rachat sur Hammerson avec une décote de 20% sur le dernier ANR publié par la foncière britannique. Une décote à mettre en relation avec un prix proche des ANR publiés sur les six opérations de rachat annoncées depuis le début de 2017 sur le segment Immobilier Coté.

Perspectives positives– Nous demeurons confiants sur les perspectives du secteur alors que les investisseurs continuent de rechercher activement du rendement sécurisé, une protection contre l’inflation apportée par l’indexation des baux commerciaux, et de la visibilité en écartant les investissements susceptibles d’être affectés par une éventuelle guerre commerciale. Enfin, la perspective d’un ralentissement de la croissance mondiale à compter de 2019 est moins favorable aux valeurs cycliques et l’immobilier devrait en bénéficier en termes relatifs.

A propos de Laurent Saint Aubin
Laurent Saint Aubin a débuté sa carrière en 1986 comme analyste financier à la Banque de l’Union Européenne avant de rejoindre la société de Bourse Ferri puis le CCF. Il a été ensuite Directeur Général d’ING France Securities en charge des activités de marché Actions à Paris, puis, à compter de 2006, responsable des activités de vente et de recherche sur l’immobilier coté au sein du groupe Aurel BGC. Membre de la SFAF, il a reçu en 2012 le trophée du meilleur analyste des sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC). Depuis 2014, il gère le FCP Sofidy Sélection 1, où il développe une gestion discrétionnaire visant à « surperformer, via une exposition aux actions du secteur immobilier de l’Union européenne, l’indicateur de référence FTSE EPRA/NAREIT Euro Zone Capped dividendes nets réinvestis ».

A propos de Sofidy
Depuis 1987, Sofidy conçoit et développe des produits d’investissement et d’épargne
(SCPI, OPCI, SIIC, Société Civile, OPCVM Immobilier, Fonds dédiés) orientés principalement vers l’immobilier de commerces et de bureaux. Premier acteur indépendant sur le marché des SCPI avec plus de 4,5 milliards d’euros sous gestion, Sofidy est un gestionnaire de référence dans le paysage de la gestion d’actifs immobiliers en France et en Europe. Agréée par l’AMF, Sofidy est régulièrement distinguée pour la qualité et la régularité des performances de ses fonds. Sofidy gère pour le compte de plus de 40 000 épargnants, et un grand nombre d’institutionnels, un patrimoine immobilier constitué de plus de 4 100 actifs commerciaux et de bureaux.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *