Icade lève 500 M€ sur le marché obligataire

IcadeUne émission à 7 ans, assortie d’un coupon annuel de 1,875 %, qui va permettre à la foncière d’améliorer le coût de sa dette. L’opération, réalisée le 2 septembre, a été très largement sursouscrite.

Les foncières mettent à profit des conditions de marché qui leur demeurent favorables. L’opération réalisée le 2 septembre dernier par Icade, la filiale immobilière cotée de la Caisse des Dépôts, en témoigne. La société a placé une émission obligataire de 500 M€ à 7 ans, assortie d’un coupon annuel de 1,875 %. Comme le précise lcade dans son communiqué, le financement a été levé « avec une marge de 125 points de base au-dessus du taux de référence », et a été « très largement sursouscrite ». Ce qui, ajoute-t-elle, témoigne « de la confiance des investisseurs dans la qualité de crédit d’Icade ».

Amélioration des cash-flows – L’emprunt sera en partie affecté au refinancement de l’acquisition par Icade Santé, filiale d’Icade, d’un portefeuille de cliniques détenues par le groupe Vitalia. Il contribuera surtout à améliorer «le coût moyen de la dette et au rallongement de sa durée de vie moyenne ». Une optimisation du passif de l’entreprise et de ses charges financières, qui se traduira donc a priori par une nouvelle hausse des cash-flows, ceux-ci ayant déjà progressé de 4,3 % au 1er semestre 2015 [1].

Dégradation – Si S&P a réaffirmé la note « BBB+ / Perspective stable » d’Icade en août dernier, la foncière a toutefois fait l’objet d’un abaissement de recommandation de la part de Goldman Sachs. Le bureau d’analyse est passé d’achat à neutre, avec un objectif de cours abaissé de 14 %, de 87,70 € à 75,10 €. En dépit de la mise en place, en juillet dernier, d’un nouveau comité exécutif, qu’il juge positivement, l’analyste n’anticipe pas d’amélioration sensible de la performance du groupe…

À PROPOS D’ICADE [2] Société immobilière d’investissement cotée et filiale de la Caisse des Dépôts, Icade est un acteur majeur du Grand Paris et du développement territorial capable d’apporter des solutions globales, durables, innovantes et adaptées aux besoins de ses clients et aux enjeux de la ville de demain. Première foncière de bureaux d’Europe, Icade a enregistré en 2014 un résultat net récurrent EPRA de 270 millions d’euros. Au 30 juin 2015, l’actif net réévalué triple net EPRA atteignait 5 340 millions d’euros soit 72,4 euros par action.

[1] Hausse du cash-flow net courant sur un an glissant, au 30 juin 2015
[2] Cette information est extraite d’un document officiel de la société.