Foncières cotées : des publications semestrielles positives

Les gérants d’Immobilier 21 commentent les premiers résultats semestriels des foncières. A mi-juillet, 34 d’entre elles les avaient publiés, soit 58% de la capitalisation du secteur. L’évolution de l’ensemble des indicateurs est positive. Elle conforte les gérants dans leur opinion, elle aussi positive, sur le potentiel des foncières à trois ans.

Clignotants au vert… Les derniers résultats publiés par les foncières européennes, à fin juillet, constatent l’évolution positive de l’ensemble des indicateurs immobiliers. Ils témoignent notamment de la poursuite de la croissance du secteur, qui affiche notamment une progression moyenne[1] de 2,1% des loyers.

Evolutions positives – « La hausse des loyers à périmètre constant et la baisse du coût de la dette conduisent à une croissance moyenne du cash-flow par action de +6,6% sur notre échantillon », constatent Laurent Gauville et Daniel Tondu, les gérants d’Immobilier 21, un fonds spécialisé sur dans les foncières cotées de la zone euro. Ils notent également la hausse moyenne des patrimoines de 2,7% sur le semestre, un mouvement qui devrait « se poursuivre, voire s’accélérer en raison du potentiel de rattrapage des prix expertisés des immeubles des foncières par rapport aux prix constatés sur le marché physique ». L’ANR (Actif Net Réévalué) de la moyenne du secteur progresse globalement de 3,2%, tandis que leur taux de capitalisation[2], comme l’escomptaient déjà les gestionnaires du fonds en février dernier, poursuivent leur contraction (5% vs 5,2% en 2016).

Pas d’impact de la remontée des taux – Au-delà de l’amélioration de leurs fondamentaux, les foncières n’ont en outre pas pâti, en termes de performance boursière, de la remontée des taux longs nominaux. Depuis le début de l’année (à fin juillet), la hausse de l’indice IEIF Zone Euro ressortait en effet à +6,7%, contre une légère appréciation des taux de l’OAT 10 ans, passés sur la période de 0,66% à 0,82% (et redescendus, depuis lors, à 0,69%). « Ceci ne fait que renforcer notre opinion exprimée dans une note publiée fin 2016, où nous constations qu’historiquement il n’y a pas de relation systématique entre évolution des taux d’intérêt et performance boursière des foncières, le niveau des taux réels semblant plus pertinent pour mener l’analyse », écrivent ainsi les gérants d’Immobilier 21 dans leur dernière note mensuelle. Au final, toujours selon ces gestionnaires, l’immobilier coté offre toujours un rendement de base attractif, en absolu et en relatif, par rapport aux autres classes d’actifs, et une « option de revalorisation des patrimoines et des ANR », compte tenu du retard des prix d’expertises sur la valeur du marché physique…

A propos de Gestion 21(i)
Gestion 21 est une société de gestion entrepreneuriale agréée par l’AMF en juillet 2007 au capital social de 500 000 €. Elle bénéficie à la fois du dynamisme inhérent à sa jeunesse et de l’expérience de ses deux gérants fondateurs :
Daniel Tondu et Laurent Gauville, qui cumulent plus de 25 ans d’expérience professionnelle sur les marchés financiers.
Gestion 21 a créé deux FCP : Actions 21 et Immobilier 21. Actions 21 est investi en actions principalement françaises de toutes capitalisations. Immobilier 21 est investi en actions de la zone euro sur le secteur des sociétés foncières et immobilières cotées.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société


[1] Moyenne de l’échantillon recensé par Gestion 21.
[2] Taux de capitalisation = Loyers/Prix de l’immeuble

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *