Sélectirente : une augmentation de capital à valeur de symbole ?

Sélectirente : une augmentation de capital à valeur de symbole ?

La foncière spécialiste des murs de commerce « high street » lance une augmentation de capital d’un montant maximum de 217 millions d’euros. Une opération symbolique dans un marché toujours drivé par le retail bashing

Passée l’an dernier sous le contrôle de Tikehau Capital, la petite foncière spécialisée dans les murs de commerce de proximité créée en 1997 par Sofidy[1] lance, comme annoncé en septembre dernier, son augmentation de capital. L’opération se fera en numéraire, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Les actionnaires bénéficieront toutefois d’un délai de priorité irréductible, jusqu’au 12 décembre prochain[2].

Une levée de fonds d’un montant maximum de 217 millions d’euros

Sélectirente, qui visait initialement 50 millions, espère finalement collecter au moins 190 millions d’euros. Un montant susceptible d’être porté à 217 millions d’euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension. Les engagements de souscription lui assurent déjà 209 millions d’euros d’apports en numéraire. Soit environ 110% de l’augmentation de capital initial. Et 97% de l’opération en cas d’exercice intégral de la clause d’extension. Le prix de souscription est fixé à 86,80 € par titre. Soit, comme le rappelle Sélectirente dans son communiqué, « un prix en ligne avec l’offre publique d’achat de janvier 2019[3] ». Et faisant ressortir « une décote de 0,23% par rapport au cours moyen pondéré par les volumes » des trois dernières séances de bourse.

Une augmentation de capital aux multiples objectifs

L’opération vise plusieurs objectifs. Le premier est évidemment lié au maintien du statut SIIC. Pour se faire, Tikehau Capital devait redescendre sous le seuil des 60% de contrôle. Raison pour laquelle le groupe de gestion d’actifs a déjà, au cours des derniers mois, reclassé une partie de ses titres. Il a ainsi cédé 12% du capital à la SCI Primonial Capimmo et 3,7% à Presbourg Capital Immobilier en septembre dernier. Mais, fin novembre, Tikehau Capital détenait encore, directement et indirectement, 65,3% du capital et des droits de vote de Sélectirente.

Maintien du statut SIIC

L’augmentation de capital va lui permettre de ramener sa participation, dans l’hypothèse de l’exercice intégral de la clause d’extension, à un peu plus de 50%. Et de 52% en prenant en compte l’ensemble des actions de concert. L’opération lui permet également d’élargir sa base actionnariale. Outre l’unité de compte immobilière SCI Primonial Capimmo[4], elle marque l’arrivée d’un autre mastodonte de la gestion immobilière : Amundi Immobilier, via sa nouvelle UC Tangram. Sogecap, la filiale assurance vie de la Société Générale, fait également une entrée en force. Elle pourrait détenir jusqu’à 13,81% de Sélectirente[5].

Un programme de développement ambitieux

Enfin, l’augmentation de capital vise classiquement un objectif de développement. La foncière, dont le patrimoine était estimé à 302 millions d’euros fin octobre, compte se renforcer sur son segment de marché. Sélectirente vient déjà de réaliser, en novembre, deux nouvelles acquisitions : un portefeuille de murs de commerces à Paris ; et un ensemble immobilier à Bordeaux. Mais disposerait toujours d’un « pipe » d’investissement important sur son créneau de prédilection : le retail high street.

Un positionnement retail high street revendiqué

Chez Sofidy, le gestionnaire en titre de Sélectirente, on croit en effet toujours fermement au potentiel du commerce de proximité. A condition qu’il soit bien situé, et au cœur des grandes métropoles européennes. C’est sur ce positionnement que compte capitaliser Sélectirente. Cet appel au marché a donc aussi valeur de symbole, dans un climat fortement marqué par le retail bashing… Faire comprendre aux investisseurs que toutes les formes de commerce ne se valent pas, qu’il ne faut pas confondre commerces de centre-ville et supermarchés de zones péri-urbaines, reste un pari risqué.

Une opération à valeur de symbole

Et un message que l’annonce, ce 4 décembre, de la suspension des transactions sur le plus grand fonds investi en immobilier commercial britannique (2,54 milliards de livres d’actifs sous gestion, à fin octobre), risque de brouiller. Ou pas… Car le fonds en question, géré par M&G, est effectivement majoritairement investi en parcs d’activités commerciales (retail park). Mais le marché saura-t-il faire la différence ? Les actionnaires de Sélectirente, présents ou futurs et déjà engagés dans l’opération, ont choisi leur camp…

Frédéric Tixier

[1] Sodify est également passée sous le contrôle majoritaire de Tikehau Capital en 2018
[2] Délai de priorité portant sur le montant initial de l’offre (190 M€) du 4 au 12 décembre 2019
[3] OPA déposée par Tikehau Capital suite à l’acquisition de Sofidy visant à racheter la totalité des actions Sélectirente
[4] Qui s’est également engagée à souscrire à l’augmentation de capital
[5] Dans l’hypothèse de l’exercice intégral de la clause d’extension

Lire aussi “Foncières de centres commerciaux : le « brouillard anglais » pèse sur la zone euro


A propos de Sélectirente(i)

Créée en 1997 à l’initiative de SOFIDY et de professionnels de l’immobilier, SELECTIRENTE a été introduite en Bourse en octobre 2006. Elle a adopté le statut SIIC au 1er janvier 2007. SELECTIRENTE se positionne comme une des rares foncières spécialisées dans l’immobilier de murs de commerces de proximité. SELECTIRENTE s’appuie sur le savoir-faire et les compétences de SOFIDY en matière d’asset management, de property management et d’exécution des programmes d’investissement, d’arbitrage et de financement. La Société a pour stratégie la valorisation et le développement de son patrimoine commercial de centre-ville dans les métropoles françaises et européennes les plus dynamiques..

 A propos de Sofidy(i)

Depuis 1987, Sofidy conçoit et développe des produits d’investissement et d’épargne (SCPI, OPCI, SIIC, société civile, OPCVM immobilier, fonds dédiés) orientés principalement vers l’immobilier de commerces et de bureaux. Premier acteur indépendant sur le marché des SCPI avec plus de 5,1 milliards d’euros sous gestion, Sofidy est un gestionnaire de référence dans le paysage de la gestion d’actifs immobiliers en France et en Europe. Agréée par l’AMF, Sofidy est régulièrement distinguée pour la qualité et la régularité des performances de ses fonds. Sofidy gère pour le compte de plus de 50 000 épargnants, et un grand nombre d’institutionnels, un patrimoine immobilier constitué de plus de 4 200 actifs commerciaux et de bureaux. SOFIDY est une filiale du groupe TIKEHAU Capital.

 A propos de Tikehau Capital(i)

Tikehau Capital est un groupe de gestion d’actifs et d’investissement qui gère 24,3 milliards d’euros (au 30 septembre 2019). Il dispose de 3,1 milliards d’euros de fonds propres (au 30 juin 2019). Le Groupe investit dans différentes classes d’actifs (dette privée, immobilier, private equity, stratégies liquides), notamment au travers de ses filiales de gestion d’actifs qui opèrent pour le compte d’acteurs institutionnels et privés. Contrôlé par son management, aux côtés de partenaires institutionnels de premier rang, Tikehau Capital compte plus de 500 collaborateurs (au 30 septembre 2019) au sein de ses bureaux actuellement situés à Paris, Londres, Amsterdam, Bruxelles, Luxembourg, Madrid, Milan, New York, Séoul, Singapour et Tokyo.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société