Des vœux … et des engagements pour 2011

Pierrepapier.fr/édito/vœux

L’équipe de pierrepapier.fr vous présente ses meilleurs vœux pour 2011, en vous souhaitant tout particulièrement de grandes satisfactions dans son domaine : celui  des investissements financiers ayant l’immobilier pour support.

Formuler des vœux, direz-vous, cela n’engage à rien. C’est vrai, si l’on considère les vœux comme un exercice rituel auquel on se livre simplement pour se conformer aux usages, sans y attacher vraiment d’importance. Ce n’est pas ainsi que nous les considérons. Si nous formulons des vœux de réussite à nos lecteurs, c’est avec la ferme détermination de les aider à faire en sorte que ces vœux se réalisent.

Il est vrai que cette année ne s’annonce pas vraiment facile. L’économie française a renoué avec la croissance en 2010, le mouvement devrait se poursuivre en 2011, mais on ne s’attend à aucune accélération.  Sur le marché de l’emploi notamment, il est difficile de prévoir de grandes améliorations. Or, pour l’immobilier d’entreprise, particulièrement les bureaux, l’emploi est un facteur décisif de stimulation de la demande. Les performances des sociétés foncières ou des SCPI et OPCI  s’expliqueront plus par les qualités de leurs dirigeants et gérants que par la facilité de la conjoncture.

Une autre source de préoccupation  réside dans l’évolution de la fiscalité. Il faudra du temps à l’économie pour effacer la crise financière –il est fort probable que notre production industrielle ne retrouvera pas avant 2014 le niveau qu’elle avait atteint en 2008- et il en faudra également pour que les finances publiques absorbent le choc que nous subissons. Or on ne peut garder longtemps des déficits élevés et  laisser croître la dette ; c’est d’autant moins possible que les marchés financiers, alertés par les problèmes grecs et irlandais, se montrent beaucoup moins  indulgents envers les Etats que par le passé. Et pour réduire les déficits, il n’existe que deux solutions : réduire les dépenses, ce qui est toujours plus facile à dire qu’à faire, et augmenter les impôts, ce qui est finalement assez facile, même si ce n’est pas très populaire. Donc nous sommes dans une phase de hausse des impôts, même si le gouvernement hésite à le reconnaître et préfère parler de réduction d’avantages fiscaux, d’alignement de la fiscalité de l’épargne sur celle des revenus du travail, etc. Mais personne n’est dupe.

Cela dit, puisque ces contraintes économiques et fiscales existent, il faut les connaître et essayer de tirer le meilleur parti possible des opportunités de placement qui s’offrent aujourd’hui à nous. Pierrepapier.fr, dans son domaine, s’engage à vous fournir l’information la plus pertinente et la plus utile possible. Après avoir modernisé notre site en 2010, nous allons poursuivre notre effort pour vous aider à parfaitement comprendre les qualités (et les limites aussi) des différents produits qui vous sont présentés et à repérer ceux qui correspondent le mieux à vos besoins. Cet effort permanent, cet engagement constant à vos côtés est le complément des vœux sincères que nous vous adressons aujourd’hui.

Internet est un outil d’autant plus précieux qu’il permet des échanges faciles. Ne vous privez pas de cette possibilité. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, suggestions, desiderata, à nous faire connaître les questions que vous vous posez. Ce site est votre site.

Gérard Horny

Pierrepapier.fr/édito/voeux