Nouvelle année de croissance pour le crowdfunding immobilier. Selon le baromètre Fundimmo/Hellocrowdfunding, les fonds collectés par les plateformes recensées ont bondi de 83% en 2018. Les montants remboursés sont également en hausse, et le taux de défaut reste pour l’instant anecdotique (0,67%).

Montant de la collecte 2018 : 185 M€. Selon le dernier baromètre Fundimmo réalisé en collaboration avec Hellocrowdfunding, les 32 plateformes de crowdfunding¹ immobilier ayant participé à l’étude ont levé, en 2018, 83% de capitaux de plus qu’en 2017. Un taux de croissance supérieur à celui de l’ensemble des plateformes de financement participatif créditées, selon les données KPMG-FPF², d’une collecte de 402 M€, en progression de 20% l’an dernier.

Un intérêt croissant de la part des acteurs de la promotion immobilière

Le secteur immobilier pèse une part de plus en plus importante dans cette jeune industrie. Son succès toujours d’actualité s’explique, selon Stéphane Bombon, le président de Fundimmo, par le recours croissant des acteurs de la promotion immobilière « aux services du financement participatif pour financer leurs fonds propres ». C’est d’ailleurs ce type d’opération – le financement des opérations de promotion immobilière – qui explique pour l’essentiel l’essor du crowdfunding immobilier, depuis peu autorisé à financer des opérations d’investissement locatif. En 2018, le nombre de projets financés est lui aussi en hausse sensible (+50%), avec 343 opérations recensées.

Un rendement moyen annuel en baisse

Parmi les autres indicateurs fournis par le baromètre, le montant moyen par collecte (539 128 € en 2018 vs 457 749 € en 2017) qui progresse également, en raison à la fois d’une certaine démocratisation du produit et de la diversification des promoteurs financés, certains portant des projets plus importants. Côté rentabilité, en revanche, la tendance est à la baisse : 9% en moyenne en 2018, contre 9,6% les années précédentes. Pour Fundimmo, ce repli s’explique par la hausse des montants levés par les gros promoteurs – moins enclins à proposer des rémunérations élevées – et par « la professionnalisation des plateformes devenues plus exigeantes vis-à-vis des promoteurs ». Le taux de défaut du crowdfunding reste en revanche très faible (0,67% depuis 2012), en dépit d’un historique désormais plus significatif en raison de l’augmentation continue du nombre de projets remboursés (146 en 2018, vs 83 en 2017). On observe toutefois une augmentation de la durée moyenne des placements (passée de 18 mois en 2017 à 23,3 mois en 2018) et du nombre de projets affichant des retards dans leurs remboursements.


Quelques ombres pour 2019

Le marché du crowdfunding reste par ailleurs concentré autour d’une poignée d’acteurs puisque, selon les données Fundimmo – lui-même opérateur important, avec 20,6 M€ collectés en 2018 -, les 5 principales plateformes représentaient 67,8% de la collecte globale. En termes sectoriels, c’est le financement de programmes résidentiels qui demeure largement majoritaire (73% des opérations), les projets visant les bureaux ayant toutefois doublé par rapport à 2017 (8% de l’ensemble, vs 4%). En 2019, selon Fundimmo, le contexte sera « légèrement instable, mais sans impact sur le développement de l’écosystème ». Parmi les zones d’ombre, la plateforme signale le ralentissement de la construction, le recul de l’activité immobilière au sens large pouvant toutefois avoir un impact positif sur les opérations de crowdfunding en raison d’une exigence accrue d’apport en fonds propres par les banques. Ce qui pousserait davantage les promoteurs à avoir recours au financement participatif…

Frédéric Tixier


A propos de Fundimmo

Lancée en 2015, Fundimmo est une plateforme française de crowdfunding 100% immobilier, spécialisée en immobilier d’entreprise. Fundimmo est une société française de financement participatif en immobilier, immatriculée en qualité de conseiller en investissements participatifs (CIP) auprès de l’ORIAS (n°14004248).

[1] Anaxago, Beefordeal, Clubfunding, Credit.fr, Euroraiser, Find & Fund, Finple, Fundimmo, Gwenneg, Hexagon-e, Homunity, Inidev, Immocratie, Immovesting, Koregraf, Lendopolis, Lita.co, Lymo, Monego, My Captial Immo, October, Pretup, Proximea, Raizers, Stoneraise, Tributile, Tylia, Upstone, Vatel Direct, Wesharebonds, Weeximmo, Wiseed.

[2] Baromètre du crowdfunding en France 2018 – KMPG.