quatreC’est désormais officiel : dans le dernier bulletin trimestriel de la SCPI, le président de Corum AM annonce que la distribution en 2015 sera de 6,30 %. Soit un taux équivalent à celui de 2013 et très légèrement inférieur à celui de l’an dernier (6,31%). Le maintien d’un dividende élevé se traduit par un nouveau recul de la part du résultat mis en réserve : 3%, contre 8% en 2014.

Promesse tenue. La SCPI Corum Convictions affirmait le trimestre dernier « pouvoir maintenir un rendement supérieur à 6 % non seulement en 2015, mais au cours des exercices suivants ». C’est désormais officiel. Dans le dernier bulletin trimestriel de la SCPI, Frédéric Puzin, le président de Corum AM, annonce que la distribution (Distribution Valeur de Marché) en 2015 sera de 6,30 %. Soit un taux équivalent à celui de 2013, et très légèrement inférieur à celui de l’an dernier (6,31%).

Bilan très largement positif – Frédéric Puzin dresse évidemment un bilan très largement positif pour la gestion mise en œuvre. Il précise que le résultat de la SCPI est de 6,56% et que, « avec 494 millions d’euros, la capitalisation a plus que doublé » sur un an. Les ratios d’exploitation sont plus que corrects. Le Taux d’Occupation Financier (TOF) ressort à 99,5%, la durée ferme moyenne des baux restant à courir est proche de 9 ans (8,96 années). Le patrimoine de la SCPI est très diversifié, à la fois sectoriellement, géographiquement, et en matière de qualité environnementale.

Première cession – Surtout, la SCPI, créée en 2012, et qui continue ses acquisitions en Europe (80 M€ au 4e trimestre) vient de procéder à sa première cession (le 30/12/15, pour un prix de 4,26 M€ net vendeur). Cet immeuble de 6 134 mètres carrés, situé à Nîmes, aura généré « une rentabilité nette globale cession incluse supérieure à 9% sur une période de détention de 3 ans », sur le marché français donc, « marché cher, actuellement propice aux vendeurs plutôt qu’aux investisseurs », comme le précise Frédéric Puzin qui annonce son intention de maintenir un « objectif de distribution de 6% en 2016 ». Cette stratégie volontariste de maintien d’un dividende élevé a une conséquence sur le niveau des mises en réserve. Une nouvelle fois, la part du résultat mis en réserve a été abaissée. La « part du résultat non distribuée et provisionnée pour faire face aux potentiels aléas futurs » de Corum Convictions est en effet passée de 11% en 2012 à 8% en 2013 et 2014, et à 3% en 2015…

A propos de Corum Convictions(i)
La SCPI Corum Convictions met en œuvre une stratégie ouverte et opportuniste, visant un taux de distribution élevé, investissant dans toute classe d’actifs (bureaux, commerces, santé, hôtellerie, activité, parking…) en France et en Europe (zone euro).
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société