cubesLe fonds « Équilibre résidentiel » va acquérir pour 200 millions d’euros de logements intermédiaires en première couronne de la région parisienne.

Les institutionnels qui étaient largement sortis du secteur résidentiel dans les années 90 et au début des années 2000 semblent retrouver des attraits pour cette classe d’actifs qui reste peu rentable mais qui bénéficie d’un risque assez faible. L’environnement de taux d’intérêt bas qui pénalise leur exposition au marché obligataire a changé la donnée.

Après la Caisse des dépôts, c’est autour de Ciloger de lancer un fonds pour favoriser le retour des institutionnels sur le logement intermédiaire. Le fonds « Équilibre résidentiel » devrait lancer ses premières opérations à partir de septembre prochain.

Ciloger, la société de gestion de fonds immobilier du groupe BPCE, qui gère près de 2 milliards d’euros de SCPI et d’OPCI grand public va créer un fonds ouvert à des acteurs institutionnels. Sa thématique d’investissement sera consacrée au cœur de l’Ile-de-France, très majoritairement en première couronne, où il existe un fossé entre les loyers HLM et le marché locatif privé. C’est dans cette zone que le fonds investira dans le secteur du logement locatif intermédiaire.

Ciloger s’est associée à RPP (groupe Solendi) expert de ce segment sur ce fonds qui va acquérir en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) environ 1 000 logements en deux ans pour une enveloppe de 200 millions d’euros, sur la base d’un rendement immobilier de 4,5 %. Ce qui selon nos calculs devrait assurer aux souscripteurs un taux de rendement interne (TRI) proche de 3,80 % auquel s’ajoutera la plus-value à terme lors de la revente des logements.

Prévu pour une durée de vie de 20 ans, période correspondant à l’exonération de la taxe foncière pour ce type de biens immobiliers, le fonds bénéficiera également d’une TVA à taux réduit de 10%.

pierrepapier.fr