ANF veut entrer dans l’indice européen EPRA

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

ANF Immobilier a publié le 24 mars après Bourse des résultats 2010 supérieurs aux prévisions initiales, mais conformes aux attentes du marché puisque que le titre a enregistré ce jour-là son cours le plus élevé depuis l’été 2008, à 35,86 €, avant de revenir  en dessous de 35 € en séance dans la journée du lundi 28.  Comme c’est le cas pour toutes les foncières, les résultats financiers d’ ANF Immobilier ont profité de l’amélioration de la juste valeur des  actifs, mais les résultats opérationnels ont bénéficié également d’une évolution favorable des revenus locatifs : la progression s’établit à 6 %, à 69,1 millions d’euros ;  elle est de 8 % à périmètre constant et même de 12 % si l’on ne considère que le patrimoine de centre-ville. Rappelons qu’ANF gère un patrimoine immobilier de 1,6 milliard dans les centres villes de Lyon et Marseille ainsi que les murs de 168 hôtels en France exploités par la chaîne B&B.

Le cash-flow courant a progressé de 9 % à 38,9 millions, soit 1,43 € par action.  Quant au ratio d’endettement, il est très faible, à 29 % au 31 décembre 2010. Le dividende proposé à l’assemblée générale du 17 mai s’établira à 1,54 €, contre 1,43 € au titre de l’exercice précédent, soit une hausse de 7,7 %, et même de 13 % en tenant compte de la distribution d’une action gratuite pour 20 détenues réalisée en 2010.

ANF Immobilier a livré fin 2010 deux projets de développement à Marseille, un dans les bureaux, un dans l’hôtellerie, ce qui devrait représenter près de 3 millions d’euros de loyer supplémentaires en année pleine. Au total, en 2011, la progression  des loyers devrait s’établir à 8 % à périmètre constant. Le groupe  s’est fixé un objectif de moyen terme de 110 millions. Il doit poursuivre en 2011 le plan de cession d’actifs lancé en 2010 et déjà réalisé à 87 % ; des cessions supplémentaires ont été décidées.

Mais un des événements les plus importants de la vie du titre doit  avoir le 18 mai : l’actionnaire majoritaire, Eurazeo, à l’occasion de son assemblée générale du 18 mai prochain, doit décider une distribution exceptionnelle de 1.933.511 titres ANF Immobilier à ses propres actionnaires ; ce qui devrait ramener la participation du groupe de 59 % à 51 % d’ANF Immobilier. Cette augmentation de la taille du flottant a pour objectif de permettre l’éligibilité du titre à  l’indice EPRA (European Public Real Estate) et lui conférer ainsi une plus grande notoriété.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC