Unibail-Rodamco lève 500 millions d’euros en obligations convertibles à forte prime d’émission

centre-commercialLa foncière spécialisée dans les très grands centres commerciaux trouve sur le marché obligataire une ressource abondante et bon marché. Avec cette opération, la foncière se dote d’une « poison pill » en cas d’OPA hostile.

Le leader européen des foncières cotées Unibail-Rodamco procède du 18 au 20 juin à une émission d’Obligations à option de Remboursement en Numéraire et/ou en Actions Nouvelles et/ou Existantes (ORNANE) à échéance 1er juillet 2021 d’un montant nominal d’environ 500 millions d’euros.

Cette opération permet à la foncière de se doter d’une arme redoutable en cas de tentative de prise de contrôle hostile car les porteurs d’Obligations pourront exiger l’amortissement anticipé de ses Obligations au pair en cas de changement de contrôle hostile d’Unibail-Rodamco ou à l’initiative du représentant de la masse, sur décision de l’assemblée des Obligataires, en cas de changement de contrôle amical d’Unibail-Rodamco accompagné d’une dégradation de la notation d’au moins deux niveaux de la dette à long terme d’Unibail-Rodamco ou de la disparition de la notation ou le 1er juillet 2019.

La valeur nominale unitaire des obligations a été fixée à 288,06 euros, faisant ressortir une prime d’émission de 37,5% par rapport au cours de référence des actions Unibail-Rodamco sur Euronext.

Le montant de l’émission est de 499.999.856,94 euros, représenté par 1.735.749 obligations.

Les obligations ne porteront pas intérêt. Ce type de papier est actuellement recherché par des gestions obligataires qui ne trouvent plus de produits intéressant sur le marché des obligations d’entreprise classiques et sont donc prêtes à prendre des positions sur obligations non rémunérées dont ils ne tireront profit que si les actions de la société émettrice connaissent une évolution favorable. Dans le cas d’Unibail-Rodamco, le prix de 288,06 euros par action suppose le maintien d’une prime significative sur sa valeur d’actif net réévalué. Au niveau de l’ANR de la fin 2013 cette prime représente 80 %. Il est vrai qu’avec cette opération et l’émission obligataire du mois de mai dernier (voir plus bas) la foncière va continuer à voir baisser le coût de sa dette qui était déjà historiquement bas à la fin 2013, à 2,9 %.

Les obligations seront remboursées au pair le 1er juillet 2021 (ou le premier jour ouvré suivant si cette date n’est pas un jour ouvré).

Elles pourront faire l’objet d’un amortissement anticipé par remboursement au gré d’Unibail-Rodamco, ainsi que d’un remboursement anticipé au gré des porteurs le 1er juillet 2019, conformément aux stipulations de la note d’opération soumise au visa de l’Autorité des marchés financiers.

Les obligations feront l’objet d’une offre au public en France du 18 juin 2014 au 20 juin 2014, 17 heures (heure de Paris), sous réserve de l’obtention du visa de l’AMF sur le prospectus relatif à cette opération.

La date d’émission et de règlement-livraison des obligations est prévue le 25 juin 2014.

Unibail-Rodamco bénéficie d’une excellente notation de sa dette : « A » perspectives stables par les agences S&P et Fitch Rating. Son ratio d’endettement s’inscrivait à 38% de la valeur de ses actifs à la fin 2013.

Une demande d’admission des obligations aux négociations sur le marché réglementé d’Euronext à Paris a été effectuée

Cette émission suit une émission obligataire classique de 600 millions d’euros à échéance de juin 2026. Jamais la foncière n’avait réalisé d’offre publique de titres de si longue échéance. Les titres portent un coupon fixe de 2,50% l’an. Cette émission avait été sursouscrite près de deux fois.

pierrepapier.fr