Tour Eiffel : réponse du berger à la bergère

tour-eiffel-cielPlutôt que d’indiquer publiquement sa position sur l’OPA de SMA-BTP, Chuc Hoang a racheté des actions sur le marché à un cours supérieur à celui de l’offre apportant ainsi un fin de non-recevoir.

A ceux qui attendaient de connaître la position du principal actionnaire de la société tour Eiffel de la part de Chuk Hoang face au dépôt d’OPA de SMA-BTP sur la SIIC, un début de réponse est formulé sous la forme d’opération de marché. Eurobail, une des sociétés contrôlée par Chuc Hoang a déclaré à l’AMF avoir acquis 450 actions supplémentaires de Tour Eiffel le 5 février au prix de 49,79 euros, soit 1,49 euro de plus que le prix d’offre de SMA-BTP (48 euros). Le turbulent investisseur n’entend donc visiblement pas saisir la porte de sortie que lui offre l’assureur mutualiste. Symbolique, ce renforcement dans le capital de Tour Eiffel n’en est pas moins lourd de sens.

Il est vrai que cette offre apparaît bien faible puisque le prix d’OPA s’inscrit avec une décote de 29,3 % sur la valeur d’actif net de remplacement de Tour Eiffel. L’offre de SMA-BTP apparaît paradoxale au regard de son combat mené lors de l’offre lancée par Icade sur Silic dont SMA-BTP qui en était actionnaire réclamait qu’elle soit rédigée sans décote sur l’ANR.

Le marché reste dans l’attente de la prise de position du conseil d’administration de la Tour Eiffel qui doit prochainement indiquer comment il reçoit les termes de l’offre de SMA-BTP. Gageons que le conseil de Tour Eiffel déclarera qu’il est favorable au principe de cette offre mais que pour qu’elle soit recevable il faudra que SMA-BTP relève le prix de son offre.

Dans sa déclaration à l’AMF de ses nouveaux achats par la société contrôlée par Chuc Hoang, il est précisé que la société Eurobail est contrôlée par M. Chuc Hoang. M. Chuc Hoang (qui détient 326 actions) détient directement et indirectement, par l’intermédiaire des sociétés Maison d’Investissement MI 29 (anciennement dénommée Compagnie MI 29, qui détient 1 251 620 actions), Eurobail (qui détient 563 807 actions) et Foncière Wilson (qui détient 11 328 actions) (sociétés qu’il contrôle), 1 827 081 actions Tour Eiffel représentant autant de droits de vote. Le principal actionnaire détient donc 29,34 % du capital existant de Tour Eiffel, ses achats sont maintenant limités par le cap des 30 % qui l’obligerait à son tour à lancer une OPA sur la foncière.

Pierrepapier.fr

Retrouvez tous les épisodes de la saga de Tour Eiffel sur Pierre papier.fr