Première acquisition pour la SCPI Pierre Altitude

Première acquisition pour la SCPI Pierre Altitude

La SCPI spécialisée dans l’immobilier locatif dans le secteur du tourisme de montagne, gérée par Atream, vient de réaliser son premier investissement. Un ticket à 13 M€.

Presque un an après sa création (voir « Atream lance une nouvelle SCPI, Pierre Altitude »), la SCPI spécialisée dans l’immobilier locatif dans le secteur du tourisme de montagne signe sa première acquisition.

1er investissement pour la SCPI Pierre Altitude

Atream, la société de gestion de Pierre Altitude, aura mis plusieurs mois pour concrétiser une opération annoncée dès le 1er trimestre de l’année. Depuis cette période, la SCPI était entrée en négociation exclusive, laquelle a finalement débouché sur l’acquisition, mi-août, de cet actif luxueux situé à Arc 2000. L’Hôtel Club MMV Les Mélèzes, un 4 étoiles récemment rénové, dispose en effet de 185 chambres, et d’installations « haut de gamme », dont deux restaurants, un lounge, et un espace bien-être. Il est pris à bail, pour une durée résiduelle de 15 ans, par l’opérateur spécialisé MMV (Montagne, Mer, Vacances) qui dispose de plus de 30 ans d’expertise sur l’hôtellerie de montagne et exploite déjà près d’une vingtaine d’établissements siglés 3 ou 4 étoiles.

SCPI Pierre Altitude : un ticket à 13 M€

Pour acquérir cet actif dont la rentabilité immédiate serait supérieure à 5%, Pierre Altitude a dû débourser pas moins de 13 M€. Autrement dit, beaucoup plus que le niveau de sa capitalisation à fin juin, qui s’élevait à environ 1,1 M€… Atream a donc sollicité son investisseur partenaire, la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, pour recueillir les fonds nécessaires. Ce dernier, avec lequel la société de gestion a l’habitude de travailler, s’était en effet engagé à souscrire aux parts de la SCPI Pierre Altitude dès que l’opération d’acquisition serait en passe d’être bouclée. Aux côtés des fonds propres apportés par la SCPI, un financement a été mis en place, dans les limites fixées par les statuts de la SCPI (40 % de la valeur d’acquisition des actifs immobiliers). D’autres souscripteurs étant venus, depuis le closing (12 août), rejoindre les associés de la SCPI, celle-ci affichait, fin septembre, une capitalisation « de 9,5 M€ », précise-t-on chez Atream. Et, bonne nouvelle pour les actionnaires, cette première acquisition va permettre à Pierre Altitude de verser un premier acompte sur dividende en janvier 2020…

L’hôtellerie, un marché porteur

Pour mémoire, le secteur sur lequel intervient Pierre Altitude – actifs hôteliers, résidences de tourisme et résidences hôtelières gérées, situés dans des stations de ski alpin à forte fréquentation touristique – est en plein essor. Tout comme l’ensemble du secteur hôtelier, d’ailleurs, qui, en raison d’une fréquentation touristique exceptionnelle, connaît un regain d’intérêt de la part des investisseurs. Selon la 42e édition de l’étude annuelle du cabinet KPMG[1], le rythme des investissements a bondi de 50% l’an dernier, pour atteindre le niveau de 1,4 Md€. Une thématique sur laquelle intervient l’autre SCPI gérée par Atream, la SCPI Atream Hôtels, dont l’acquisition réalisée en juin dernier (voir « Atream Hôtels : +73 M€ ») lui a permis de doubler de taille en portant son patrimoine à près de 150 M€. Atream Hôtels anticipe le versement d’un dividende en 2019 de 32,52 € par part soit un dividende brut[2] annualisé de 5,29%.

Frédéric Tixier


A propos d’Atream(i)

Créée en 2008 par Pascal Savary et Grégory Soppelsa, Atream est une société de gestion indépendante agréée AIFM spécialisée dans la création, la gestion de fonds immobiliers et le conseil en investissement immobilier, destinés à des investisseurs institutionnels et privés. Présente sur de nombreux segments de l’investissement immobilier, Atream a développé une expertise spécifique et reconnue sur les actifs adossés à l’industrie touristique, tertiaires, résidentiels et fonciers viticoles.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] « L’industrie hôtelière française » – KPMG – 24 septembre 2019.
[2] Après réintégration de l’impôt à acquitter à l’étranger par Atream Hôtels et ses filiales.