Rupture du pacte d’actionnaires de Foncière Lyonnaise

Sowwah-IslandLa convention d’actionnaires conclu entre l’Espagnol colonial et Predica (Crédit Agricole) prendra fin le 24 novembre 2014. C’est l’ultime étape de la recomposition actionnariale de la foncière spécialisée dans les bureaux parisiens.

Les contours de l‘actionnariat de la société d’investissement immobilier cotée société Foncière Lyonnaise ne cessent de connaître des modifications. Ainsi, l’actionnaire majoritaire de la foncière, l’espagnol Colonial vient-il de déclarer auprès de l’AMF que la convention d’actionnaires conclue entre lui et la société Predica prendra fin le 24 novembre 2014. Cette annonce intervient à peine un mois après qu’ait été rendu public le renforcement dans le capital de Foncière Lyonnaise de Predica et de son actionnaire le Groupe Crédit Agricole.

Le 17 avril SFL avait pris acte de l’entrée dans son capital du qatari DIC Holding LLC(*) à concurrence de 8,55% et de la montée à son capital de Predica / Crédit Agricole Assurances dont la participation passe de 5,09% à 12,34 %. Predica / Crédit Agricole Assurances était alors présenté comme le partenaire historique de SFL qui se réjouissait de le voir devenir le second actionnaire de SFL derrière Colonial, l’actionnaire de contrôle à 53,1%. Ce reclassement intervenait après que RBS et CA-CIB aient cédé leurs participations respectives dans SFL, participations que ces deux banques avaient acquises dans le cadre de la première restructuration financière de Colonial en 2009. Ces deux derniers avaient actés du moindre caractère spéculatif du titre SFL près que Colonial se soit engagé dans un plan de recapitalisation lui permettant d’apurer son passif et ainsi de conserver le contrôle de sa filiale française.

pierrepapier.fr