Résidences médicalisées : 2,6 Md€ investis au 1er semestre en Europe

CliniqueC’est un investissement « tendance ». Sur le 1er semestre 2016, les sommes investies en résidences médicalisées ont bondi de 60%, et pourraient culminer à 5,5 Md€ sur l’ensemble de l’année, « un niveau jamais atteint » selon Savills, auteur d’une étude sur le secteur. La France est en tête des pays les plus actifs sur les six premiers mois de l’année.

Les résidences médicalisées attirent de plus en plus les investisseurs. Cet actif de « diversification » a en effet le mérite d’offrir « une visibilité à long terme, notamment sur les changements démographiques », comme le souligne Lydia Brissy, Directrice des études Europe chez Savills. Les diverses données démographiques européennes estiment en effet que la population européenne âgée de plus de 85 ans passerait de 14 millions actuellement à plus de 40 millions en 2050. Une tendance qui devrait profiter plus particulièrement, selon ce cabinet de conseil, aux marchés hollandais, allemands, danois, finlandais et français des résidences médicalisées.

Marché français en tête – Des pays que l’on retrouve en conséquence aux premières places en matière d’investissements en résidences médicalisées. Au cours du 1er semestre 2016, c’est toutefois le marché français qui se place en tête de peloton, avec 878 M€ d’investissements, suivi par le marché allemand (870 M€). Finlande (218 M€) et Pays-Bas (175 M€) se positionnent en 4e et 5e place, derrière le Royaume-Uni (244 M€), un pays où la thématique santé en général joue le rôle de valeur refuge depuis l’annonce du Brexit. La France se distingue notamment, rappelle Savills, par les opérations Gecimed et Foncière des Murs, Foncière au singulier deux portefeuilles acquis par Primonial Reim. Au total, ce sont 2,6 Md€ qui se sont investis dans les résidences médicalisées en Europe au cours du 1er semestre, soit 60% de plus qu’au cours du 1er semestre 2015.

Objectif de 5,5 Md€ sur 2016 – Une accélération qui « laisse présager », selon Savills, un montant total d’investissements sur ce secteur de 5,5 Md€ en 2016, contre 3 Md€ en 2015. Un niveau « jamais atteint » et qui confirme le statut de classe d’actifs à part entière obtenu par les résidences médicalisées depuis 2012, « année où les investissements ont triplé », rappelle le conseil. La moyenne des investissements sur 4 ans est ainsi passée de 315 M€ entre 2008 et 2012 à 2,8 Md€ entre 2012 et 2016. Cet intérêt croissant des investisseurs n’est toutefois pas sans conséquence : il induit une pression à la baisse sur le rendement prime des maisons de retraite médicalisées, qui « oscille actuellement entre 7,5% et 4% selon les pays, l’emplacement et la qualité des actifs », rappelle Savills. Mais l’écart de rendement avec d’autres types d’actifs immobiliers reste encore en faveur des « care home ». Selon Savills, les résidences offrent encore un rendement moyen supérieur de 0,36% à celui des centres commerciaux, et de 1,63% à celui offert par les commerces de centre-ville haut de gamme…

volumes-investis

A propos de Savills(i)
Leader mondial du conseil et des services immobiliers sur son marché d’origine, le Royaume-Uni, Savills a été fondé en 1855. Coté à la bourse de Londres, il dispose d’un réseau de plus de 30 000 collaborateurs dans 60 pays. Le Groupe a racheté Studley Inc. en 2014.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *