Prise de bénéfice sur les OPCVM immobiliers au mois de mars

opcvmMalgré des retraits en mars, la collecte des OPCVM immobiliers reste positive sur l’ensemble du premier trimestre. Les trackers ont mieux résisté que les OPCVM de sélection de valeurs.

Après une vigoureuse croissance de leur actif net de 2,3 milliards d’euros durant l’année 2014 (+ 37,1%) et des hausses de près de 250 millions d’euros au cours des deux premiers mois de l’année 2015 (266,9 M € en février et 226,6 en janvier), les encours investis en OPCVM immobiliers marquent le pas au mois de mars. Selon l’IEIF, en mars 2015, les OPCVM immobiliers ont connu une décollecte de 267,8 millions d’euros et l’actif net des OPCVM immobiliers a connu un léger fléchissement (-0,75%), passant de 10, milliards d’euros à 10,3 milliards d’euros. Les « trackers » qui n’enregistrent pas de recul ont vu leur part augmenter dans l’actif net représentant 65,7%. La capitalisation de ces seuls fonds indiciels, dont l’univers d’investissement dépasse parfois le cadre européen, s’établit à 6,8 milliards d’euros.

Cependant, parmi les OPCVM de sélection de valeurs, certains sont parvenus à attirer de nouvelles souscriptions. C’est notamment le cas pour Groupama Europe Actions Immobilier, AGIPI immobilier et Axa Aedificandi.

Parallèlement, alors que les OPCVM actions ont accru leur collecte en mars, le poids relatif des OPCVM immobiliers est revenu à 3,2% de l’ensemble des OPCVM investis en actions.

pierrepapier.fr